Mgr Christian Delarbre, nouvel archevêque d'Aix-en-Provence et d'Arles

Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 29/09/2022 à 10:16
 -  Modifié le 29/09/2022 à 15:11
Aix-en-Provence
Écouter
Mgr Christian Delarbre, le nouvel archevêque d'Aix et Arles

Nommé par le pape François en juillet dernier, le père Christian Delarbre, est le nouvel archevêque du diocèse d’Aix et Arles. Il succède ainsi à Monseigneur Christophe Dufour, qui a passé près de 12 ans à la tête de ce diocèse. Son ordination épiscopale a lieu ce dimanche 2 octobre à 15h30 à la cathédrale Saint Sauveur d’Aix-en-Provence, célébrée par le cardinal Jean-Marc Aveline.

©Dialogue RCF
©Dialogue RCF

La nouvelle est tombée le 5 juillet dernier: le Père Christian Delarbre, recteur de l’Institut Catholique de Toulouse, est nommé archevêque du diocèse d’Aix et Arles, à la suite de Christophe Dufour. 
Une nouvelle accueillie avec surprise par l'intéressé, qui est alors au milieu de son mandat de recteur.


Originaire d’un sud plus à l’ouest que la Provence, le Gers, Christian Delarbre a été vicaire, curé, vicaire général et enseignant. Il a notamment enseigné la théologie de l’Eglise. Cette double casquette de pasteur et d’enseignant fait partie intégrante de sa vocation. Pour lui, “la théologie de l’église façonne la pratique ecclésiale et à l’inverse la pratique ecclésiale dit quelque chose de la théologie de l’église”. Il pointe une certaine cohérence “à enseigner des réalités que l’on vit”.


Issu d’une famille chrétienne, sa vocation se façonne petit à petit aux contacts d’aumôniers de l'enseignement public et de mouvements de jeunes dans lesquels il découvre la fraternité et la simplicité de l’amitié avec Dieu.

 

Marqué par le charisme de Jean-Paul II

 

Un souvenir marquera sa vocation à jamais, la rencontre avec Jean-Paul II à Gerland en 1986 lors d’un rassemblement de 50 000 jeunes. Christian Delarbre se dit bouleversé par le charisme de celui qu’on appelle “le sportif de Dieu”: “je me suis dit,  il y croit assez pour donner sa vie, et toi alors?”.


En attendant son ordination épiscopale qui aura lieu dimanche 2 octobre à la cathédrale Saint Sauveur d’Aix-en-Provence, Christian Delarbre a appelé les fidèles à prier pour lui, pour le diocèse et plus largement pour l’Eglise. Il se dit “habité par le Notre Père”, une prière qui vient en premier lorsqu’il se réveille la nuit ou quand il est au volant et “en ce moment plus particulièrement la phrase “que ta volonté soit faite”, ajoute-t-il en souriant, rappelant ainsi qu’un évêque est avant tout un ministre et un serviteur.

 

Une mission difficile, à assumer avec courage

 

Le nouvel archevêque d’Aix et Arles a bien conscience des difficultés de la mission d'aujourd'hui qu’il veut assumer avec courage. La foi est convoquée à l’épreuve et pour Christian Delarbre, la mission d’un évêque consiste à répondre à “ces défis ensemble car l’évêque n’est pas tout seul” mais il est  entouré des prêtres et des diacres.
Il va consacrer les prochains mois à la rencontre des prêtres du diocèse. Touché par le cheminement du Seigneur en chacun, il souhaite avoir un entretien individuel long, avec cette idée de “prendre soin du peuple de Dieu”. Il abordera des choses très concrètes comme leurs conditions de vie, l’exercice du ministère seul et avec les fidèles.

 

“O charité sans bornes”

 

L’entretien se termine par l’évocation de sa devise épiscopale, « O Interminata Caritas » (« Ô charité sans borne ») . Elle lui a été inspirée alors qu’il se trouvait au monastère de cisterciennes de Boulaur. Une façon de ne jamais oublier que si nous, êtres humains, nous mettons des bornes parfois à notre charité, le Seigneur, Lui, n’en met jamais.

Cet article vous a plu ?