Accueil
Maud Bregeon: "Chacune des régions doit être un poumon de la relance"
Partager

Maud Bregeon: "Chacune des régions doit être un poumon de la relance"

Un article rédigé par Simon Marty - RCF,  -  Modifié le 27 mai 2021
L'Invité de la Matinale Maud Bregeon: "Chacune des régions doit être un poumon de la relance"
Candidate aux élections régionales en Île-de-France et porte-parole du parti La République en Marche, Maud Bregeon est l'invitée de la Matinale RCF.
Clara Gabillet Clara Gabillet

À l'approche des élections régionales qui se tiendront les 20 et 27 juin prochains, RCF donne rendez-vous à plusieurs figures des différents partis politiques en lice pour le scrutin. Ce jeudi 27 mai, Maud Bregeon, porte-parole de La République en Marche et candidate dans la région Île-de-France, est l'invitée de la Matinale RCF.

Des premières polémiques

La campagne des élections régionales connaît déjà des rebondissements. Audrey Pulvar, candidate socialiste aux élections régionales en Île-de-France a jugé "glaçant" le rassemblement de policiers auquel a participé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Ce dernier avait annoncé porter plainte pour diffamation à l’encontre de la candidate, plainte à laquelle il a finalement renoncé. "Gérald Darmanin ne s’est pas attaqué à une candidate mais a défendu l’honneur des policiers et gendarmes. Il est dans son rôle, il est aux côtés des policiers et gendarmes", estime Maud Bregeon.

Une alliance qui a fait grand bruit

Le parti de la majorité a été au cœur du feuilleton concernant Renaud Muselier dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Le président de région, candidat à sa réélection, s’était attiré les foudres de son parti des Républicains pour avoir accepté de faire alliance avec La République en Marche. Selon Maud Bregeon, "les candidats de la majorité proposent une ligne claire". "Nos candidats proposent des projets, une vision. On n'a pas les yeux rivés vers la présidentielle. [...] Ensuite on regarde localement où est-ce qu’on peut converger mais avant tout c’est le projet. On est le seul parti ou regroupement de partis à avoir une grande clarté politique", affirme la porte-parole du parti. 

L'enjeu du risque RN

Pour Maud Bregeon, "la majorité a pris ses responsabilités" face au risque d’une victoire du Rassemblement national dans la région, et de son candidat Thierry Mariani. Selon un sondage Elabe, il arriverait en tête des intentions de vote avec 43 % des voix. "Il y a un projet commun, Renaud Muselier a tendu la main à la majorité présidentielle qui l’a acceptée. Il y a un risque Rassemblement national qui perdure, qui dans ce cadre de projet commun nous obligeait d’autant plus à faire une alliance", affirme la porte-parole. Candidate aux élections régionales sur la liste de Laurent Saint-Martin, Maud Bregeon estime que la responsabilité de la majorité est "d’aller attaquer Marine Le Pen sur le terrain politique"

Voter pour la République en Marche signifie selon la porte parole du parti "estimer que chacune des régions doit être un poumon de la relance”. “C’est faire le choix de la relance, de l’emploi, de l’écologie", conclut-elle.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don