Accueil
Marseille: Amine Kessaci, 19 ans, le jeune le plus engagé de France
Partager

Marseille: Amine Kessaci, 19 ans, le jeune le plus engagé de France

Un article rédigé par Maud de Bourqueney - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 10 février 2023  -  Modifié le 10 février 2023
Émission spéciale de Dialogue RCF Amine Kessaci, 19 ans, le jeune le plus engagé de France

Ce Marseillais a remporté la première place du top 35 des jeunes leaders positifs, une distinction octroyée par le journal les Echos start et l'ONG Positiv Planet. Avec sa propre association, Conscience, il aide les familles dans les quartiers Nord, y compris celles qui, comme lui, ont perdu un proche dans les règlements de compte.

Amine Kessaci aide les familles endeuillées par les règlements de compte Amine Kessaci aide les familles endeuillées par les règlements de compte

Il a le visage doux mais des convictions solides. Amine Kessaci a 16 ans quand il créé son association Conscience en 2020. Il veut mobiliser les jeunes des quartiers Nord contre la fatalité de la violence. Quelques mois plus tard, son frère aîné est tué dans un règlement de compte.

 

« Dès que j’ai après cette nouvelle, je me suis arrêté de l’association dans un premier un temps, je me disais que ça ne servait à rien. Mais à partir de ce moment-là, j’ai compris la responsabilité qui était la mienne aujourd’hui» raconte -t-il.

 

A compter de maintenant, ce n’est plus mon frère que je défends, ce sont toutes ces familles.

 

Les familles derrière la liste de morts

 

L’association Conscience agit désormais auprès de ces familles endeuillées par les règlements de compte. Car derrière chaque mort, il y a des mamans et des papas, des frères et sœurs, et même des enfants.

 

« Dès la première minute où on entend qu’il y a un homicide , on envoie une équipe de médiateurs, une équipe de mamans qui ont-elles même perdu des enfants donc elles savent ce que cela représente » décrit-il.

 

L’association leur propose tout de suite une aide psychologique ou encore une aide financière pour les funérailles.

 

 On essaie de faire en sorte que ces familles ne se retrouvent pas seules 

 

Elles sont guidées dans des démarches auxquelles elle ne pense pas forcément : récupérer l’acte de décès à la mairie, se porter partie civile dans le procès. Suivent des réunions mensuelles et des sorties pour essayer de continuer à vivre.

 

Conscience agit aussi auprès des jeunes avec des ateliers citoyenneté sur des sujets de société et un accompagnement vers l’emploi. Elle propose aussi une permanence et une aide aux démarches pour tous.

 

Un engagement très précoce

 

L’âge d’Amine surprend parfois mais il en est fier. La première fois qu’il s’est engagé il avait trois ou quatre ans :

 

Mon père était en situation irrégulière, on allait l’expulser, ma mère a fait une manifestation au port de Marseille. Sur une photo, on me voit tenir la main de quelqu’un du Réseau éducation sans frontières et marcher pour manifester. 

 

L’injustice le révolte profondément. En 2020, année charnière pour lui, il avait réalisé une courte grève de la faim pour protester contre le maintien des épreuves de son baccalauréat professionnel. Cela ne l’a pas empêché d’obtenir 18,5 de moyenne.

 

Actuellement étudiant en droit, Amine Kessaci pense devenir avocat et pourquoi pas s’engager en politique dans sa circonscription des 13ème et 14ème arrondissement, où la députée actuelle est du Rassemblement national.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don