Accueil
Marie-Sophie Obama, du Gers à l’ASVEL, une ex-basketteuse devenue capitaine de sa vie
Partager

Marie-Sophie Obama, du Gers à l’ASVEL, une ex-basketteuse devenue capitaine de sa vie

Un article rédigé par Jean-Baptiste Cocagne - RCF Lyon, le 20 mars 2024  -  Modifié le 20 mars 2024
Version Originale · RCF Lyon Marie-Sophie Obama, du Gers à l’ASVEL, une ex-basketteuse devenue capitaine de sa vie

Elle a atterri à Lyon sur la proposition de son ami Tony Parker en 2017 pour prendre les rênes de l'équipe féminine lyonnaise de basket. Pourtant, rien ne prédestinait Marie-Sophie Obama à devenir présidente déléguée du LDLC Asvel féminin

 

Après une enfance dans le Gers et une carrière de basketteuse professionnelle, c'est son amitié avec Tony Parker depuis l'INSEP et ses différentes expériences qui l'ont amenée aujourd'hui à être une actrice engagée du sport de haut-niveau. Rencontre au micro de RCF Lyon dans l'émission Version originale.

Marie-Sophie Obama - RCF Lyon 2021 Marie-Sophie Obama - RCF Lyon 2021

A l'image de son sport, le basket, la vie de Marie-Sophie Obama est marquée par les rebonds. Au début de sa carrière professionnelle, il a fallu rebondir après la faillite de son premier club. A la fin de sa carrière, il a fallu rebondir pour se reconvertir. Aujourd'hui, le dernier rebond lié à son arrivée à Lyon semble lui avoir donné l'élan nécessaire pour s'accomplir et rester en haut, tant professionnellement que personnellement. 

Marie-Sophie Obama naît le 28 décembre 1980 à Auch, de la rencontre d'un père originaire de Guinée équatoriale et d'une mère gersoise. « Mon métissage m’a apporté une ouverture d’esprit et la capacité à intégrer différentes cultures et différents repères culturels » explique-t-elle, tout en déplorant un père absent de la maison.

Dans la famille, on vivait quand même pleinement son absence et ce que ça peut aussi représenter de douleur et de manque, tout simplement. Même si je n’ai pas manqué d’amour, j’ai peut-être grillé des étapes par rapport à l’innocence de l’enfance.

Sa deuxième famille, Marie-Sophie Obama va la trouver dans le basket, l'un des nombreux sports qu'elle a essayés pendant sa jeunesse, mais le seul qui lui a tout de suite plu.

J’étais assez fascinée par le fait de parvenir à mettre le ballon dans un panier, comme un exercice d’adresse, alors que j’ai toujours eu du mal à me repérer dans l’espace. Ca a été ma première rencontre avec un sentiment d’accomplissement. J’ai enfin su quoi faire de mon corps et de m’approprier ce physique atypique et ce côté athlétique que je pouvais avoir adolescente.

Cette passion du basket va emmener Marie-Sophie Obama vers le plus haut niveau. Ses débuts professionnels se font avec le maillot du club de Mirande, mais quelques mois plus tard, le club fait faillite. Marie-Sophie Obama, déjà sélectionnée en équipe de France espoirs, rebondit en 1997 à l'INSEP, où elle rencontre Tony Parker. Une amitié déterminante pour la suite de sa vie. « L’amitié à l’INSEP avec Tony Parker s’est fait de façon naturelle. Je crois beaucoup au fait que les âmes se reconnaissent, sans calcul et en toute authenticité ».

La carrière professionnelle de Marie-Sophie Obama passe ensuite par les clubs de Bordeaux, Aix-en-Provence, avec qui elle remporte l'Eurocoupe en 2003, et Calais. En 2007, une deuxième grossesse met un terme à sa carrière, un moment vécu « comme un soulagement de retomber à une vie moins intense émotionnellement parlant, sans le trac, le stress, la pression ». 

Marie-Sophie Obama reste toutefois dans l'univers du ballon orange, en se reconvertissant dans le milieu des agents sportifs avant de devenir agente immobilière.

Une arrivée à Lyon pour suivre son ami Tony Parker

Le retour au basket se fait à la demande de son ami Tony Parker, qui lui propose de l'accompagner dans son projet de développement à l'ASVEL, à Villeurbanne, en prenant la présidence de la section féminine. Marie-Sophie Obama accepte et débarque à Lyon en mars 2017, un rendez-vous en terre inconnue pour la Gersoise. 

Personnellement, ça m’a permis de m’accomplir professionnellement comme jamais je n’aurai pu penser le faire et de réveiller un goût et un esprit d’entreprendre que je ne soupçonnais pas en moi relit avec 7 ans de recul Marie-Sophie Obama. Même si le complexe de l'imposteur ne l'a jamais vraiment quitté, elle fait avec et apprécie les marques de reconnaissance, comme le choix de la Fondation Fourvière porté sur elle pour représenter les Lyonnais à la cérémonie du Vœu des Echevins le 8 septembre 2021.

3 questions à · RCF Lyon Vœu des Échevins 2021 : Marie-Sophie Obama a remis l'écu d'or

L'engagement du sport au service de la société

Depuis l'arrivée à la présidence de Marie-Sophie Obama, l’ASVEL Féminin a glané deux titres de championnes de France en 2019 et 2023, et une Eurocoupe en 2023. Mais au-delà du palmarès sportif, ce qui rend fière Marie-Sophie Obama est avant tout l'engagement social du club.

Le LDLC Asvel féminin est d'ailleurs le premier club sportif de haut niveau en France à devenir une entreprise à mission avec comme raison d’être : « LDLC Asvel féminin met sa passion au service de la société afin que chaque petite fille, chaque femme, puisse réaliser ses rêves et devienne la capitaine de sa vie ».

Un acteur du sport doit être engagé sur des enjeux de société majeurs. Le sport, c’est le champ des possibles, le décloisonnement, la rencontre entre des gens d’univers socio-culturels complètement différents. C'est le fait de se dire que rien n’est une fatalité. Je pense que chacun d’entre nous a cette force en soi, ou en tout cas cette capacité en soi, de briser ses propres chaînes et de devenir capitaine de sa vie. De se dire qu’il y a de la place pour la singularité dans notre monde, qui a tendance à aseptiser tout ça.

Fermement convaincue du potentiel de chacune, Marie-Sophie Obama est aussi engagée dans l'association Les Lumineuses, festival annuel qui met en valeur la performance au féminin. « Je crois profondément en la lumière qui réside en chacun d’entre nous » assure-t-elle.

Son agenda est aujourd'hui partagé entre les Alpes (Villard-de-Lans dans le Vercors où Tony Parker porte un important projet immobilier), Lyon pour la gestion du LDLC Asvel féminin et son Gers natal pour la vie familiale. 

Émissions spéciales · RCF Lyon Marie-Sophie Obama : « La tête, oui, mais il faut savoir écouter son cœur »
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Version Originale · RCF Lyon
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Version Originale · RCF Lyon

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don