Accueil
Mardi gras et carnaval : “il y a comme un point de rencontre entre l’évangile et de telles fêtes”

Mardi gras et carnaval : “il y a comme un point de rencontre entre l’évangile et de telles fêtes”

Un article rédigé par L.D. - RCF, le 13 février 2024  -  Modifié le 13 février 2024
Journal RCF Journal de 07h30 du mardi 13 fevrier

Costumes et maquillages sont sortis en ce Mardi gras ! Comme chaque année, plusieurs villes de France sont à la fête, notamment à Granville en Normandie où une cavalcade, c’est-à-dire un défilé de chars est prévu ce mardi 13 février. Et si les carnavals sont souvent associés à la transgression et à la folie, certains y voient tout de même un lien avec l’Evangile. 

Chaque année, un char des pauvres défilent pendant la Calvacade de Granville, au profit du Secours catholique et avec le soutien du diocèse de Coutances-Avranches. Photo prise en 2020. Crédit : Simon Strueux/Wikipedia commons Chaque année, un char des pauvres défilent pendant la Calvacade de Granville, au profit du Secours catholique et avec le soutien du diocèse de Coutances-Avranches. Photo prise en 2020. Crédit : Simon Strueux/Wikipedia commons

Mardi gras sonne le dernier jour d’abondance et de fête avant le début du Carême. Si ce jour est synonyme de gourmandise avec les beignets et les bugnes pour certains, il est aussi synonyme de carnaval partout en France. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est un moment pétris de l’héritage et des valeurs chrétiennes, selon le père Régis Rolet, curé de la paroisse de Granville, où se termine aujourd’hui le 150e Carnaval, un rendez-vous populaire inscrit au patrimoine immatériel de l’UNESCO depuis 2016.

L’Evangile et le Carnaval, deux mondes à l’envers

“On a souvent dit que pendant ces fêtes carnavalesques, tout le monde se met à l’envers : on se déguise dans le contraire de soi-même et toutes les valeurs sont renversées”, présente-t-il. Or, l’Evangile c’est aussi le monde à l’envers, selon le prêtre : “qui aurait imaginé qu’un Dieu se fasse tout petit et viennent naître sur la Terre ?”, illustre-t-il, ajoutant que le discours même de Jésus était bouleversant et souvent à contrepied.

Il est arrivé que l’on dise que l’Evangile, c’est un peu l’évangile des fous, comme on disait du carnaval que c’est la fête des fous. Donc il y a comme un point de rencontre entre l’évangile et de telles fêtes.  

“Pour nous chrétien, c’est amusant de voir que dans ce défoulement festif, il y a en même temps quelque chose qui puisse mettre à l’endroit certaines valeurs”, explique-t-il. Et le père Régis Rolet de faire un lien entre l'Évangile, parfois qualifié d’évangile des fous, avec des fêtes comme le carnaval, également présenté comme fête des fous. 

Les Chrétiens invités à prendre part à la fête

Le prêtre et la communauté ecclésiale locale ne sont d’ailleurs pas gênés de participer au carnaval, au contraire ! L’évêque du diocèse de Coutances Avranches, Monseigneur Cador, défilera d’ailleurs ce mardi à 13h30, sur le char des pauvres, un char caritatif au profit du Secours Catholique. Les messes et les cavalcades des derniers jours ont permis de récolter 9.616€, trois mille de moins que le record de 12.619 euros. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don