Accueil
Manifestation des viticulteurs bordelais : pourquoi ils réclament une prime pour arracher leurs vignes ?
Partager

Manifestation des viticulteurs bordelais : pourquoi ils réclament une prime pour arracher leurs vignes ?

Un article rédigé par Clément Guerre - RCF Bordeaux, le 7 décembre 2022  -  Modifié le 7 décembre 2022

Un millier de professionnels du vin ont manifesté ce mardi 6 décembre 2022 à Bordeaux afin de réclamer un arrachage subventionné d'une partie de leurs vignes. La surproduction des vins de Bordeaux est mise en cause par les viticulteurs en crise.

Plus de 1 000 viticulteurs girondins ont manifesté ce mardi 6 décembre dans le centre de Bordeaux ©RCFBordeaux. Plus de 1 000 viticulteurs girondins ont manifesté ce mardi 6 décembre dans le centre de Bordeaux ©RCFBordeaux.

C'est une crise historique que traverse le Bordelais. Ce mardi 6 décembre, on a vu un millier de viticulteurs manifester dans la capitale mondiale du vin. 

 

Les professionnels du secteur mais aussi les élus girondins réclament un plan d’arrachage des vignes pour lutter contre la surproduction de vin, notamment dans les appellations les moins prestigieuses du Bordelais. Retour sur la manifestation bordelaise.

 

viticulteurs à Bordeaux

 

Viticulteurs en survie

 

Exemple dans l'Entre-deux-Mers où "trop de vin rouge est produit par rapport à ce qui est vendu aujourd'hui. Les conséquences : des situations financières extrêmement tendues, parfois jusqu’à la faillite", explique Nicolas, vignerons qui a stopper son exploitation par soucis financiers.

 

Guillaume, lui aussi exploitant dans l'Entre-deux-Mers au Nord de Bordeaux, pointe du doigt les années 80 et les politiques viticoles. "On nous a encouragé à toujours plus produire. Et désormais il n'y a plus les débouchés... "

 

Viticulteurs à Bordeaux

 

Viticulteurs à Bordeaux

 

Entendus par les élus mais pas d'avancées

 

Les viticulteurs réclament des aides à l’arrachage d’une hauteur de 10 000 euros l’hectare ainsi que des aides à la reconversion pour transformer et diversifier les exploitations viticoles en crise, en céréales ou en élevages par exemple.

 

Après la manifestation, la délégation du Collectif des viticulteurs 33 a obtenu de la Préfecture de la Gironde l’ouverture d’une cellule de crise dans les prochains jours afin de régler les situations de vignerons en détresse.

 

Beaucoup d'élus girondins étaient dans le cortège pour soutenir le monde du vin en crise.

 

 

 

 

3 questions à (Gironde) Viticulteurs contraints d'arracher leurs vignes, l'inquiétude du député Pascal Lavergne
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don