Accueil
Manifestation des retraités : "Nous demandons à vivre dignement"
Partager

Manifestation des retraités : "Nous demandons à vivre dignement"

Un article rédigé par Claire Le Parc - RCF Bretagne, le 26 mars 2024  -  Modifié le 26 mars 2024

Les retraités sont descendus dans la rue aujourd'hui. Des manifestations étaient organisées sur tout le territoire à l'appel de huit organisations syndicales. Les retraités réclament une hausse des pensions qui prenne en compte l'inflation et tirent la sonnette d'alarme sur la dégradation du système de santé et des services publics de proximité. 

Plusieurs centaines de retraités se sont rassemblés ce mardi matin devant la sous-préfecture de Lorient. Plusieurs centaines de retraités se sont rassemblés ce mardi matin devant la sous-préfecture de Lorient.

"Retraités : assez de se serrer la ceinture". Le ton est donné sur les pancartes. Ils étaient une centaine, ce mardi, à Quimper, une cinquantaine à Saint-Brieuc, environ 250 devant la sous-préfecture de Lorient, rassemblés à l'appel de huit organisations syndicales (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, LSR, Retraités de la fonction publique). Dans la foule, on échange très vite sur le quotidien. Le prix des courses, de l'essence, l'impossibilité d'aider les petits-enfants... "Non les retraités ne sont pas des nantis", clame une manifestante. Dans toutes les têtes : la promesse du candidat Emmanuel Macron en 2017. "Les retraites seront préservées, il n'y aura pas de pertes de pouvoir d'achat." 

Répondre aux besoins essentiels

Ces mots en ligne de mire, les retraités réclament une revalorisation des pensions qui prenne en compte l'inflation. "L'augmentation de 5,3 % de janvier 2024 n'est que la stricte application du code de la sécurité sociale, explique Christian Bernard, secrétaire général de l'union des syndicats de retraités du Morbihan CGT. C'est à peine un rattrapage de l'inflation." Un chiffre qui ne répondrait pas "aux besoins essentiels".

90 % des retraités ont un revenu moyen inférieur aux salariés. Ce décrochage permanent n'est plus possible.

 "Nous sommes là pour réclamer notre dû, commente un peu plus loin Joëlle Minguy de Loisirs solidarité des retraités. Même si ça n'est pas compliqué pour moi, il y a beaucoup de gens, aujourd'hui, qui ne peuvent plus vivre correctement. Il faut prendre à ceux qui ont de l'argent." 

Dégradation du système de santé

A ce sentiment d'injustice s'ajoute l'inquiétude d'une dégradation du système de santé et des services de proximités. "Nous demandons simplement à vivre dignement", résume Christian Bernard. Et le message passé au gouvernement se veut très clair :

Certains ne peuvent pas forcément venir manifester mais ils sauront se déplacer pour aller voter.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don