Accueil
Lyon-Turin : Le Préfet de Savoie interdit la manifestation de ce week-end en Maurienne.
Partager

Lyon-Turin : Le Préfet de Savoie interdit la manifestation de ce week-end en Maurienne.

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 15 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

Ce jeudi 15 juin, François Ravier, Préfet de la Savoie, a fait savoir qu’il allait interdire les mobilisations prévues par onze organisations, dont les Soulèvements de la Terre, pour protester contre le chantier du Lyon Turin.
 

François Ravier, Préfet de Savoie entouré de Fabrice Terrien, directeur du SDIS73 et du colonel de gendarmerie, Frédéric Allamand François Ravier, Préfet de Savoie entouré de Fabrice Terrien, directeur du SDIS73 et du colonel de gendarmerie, Frédéric Allamand

Une déclaration préalable trop floue
 

Les services de la préfecture, après examen de la déclaration préalable de manifestation, ont jugé que plusieurs éléments demeuraient trop flous : organisations participantes, déroulé du week-end, localisation de la base de vie…

 

La décision à donc été prise d’interdire la manifestation et de publier une série d’arrêtés en ce sens. Il sera, tout au long du week-end, interdit de transporter des mortiers d'artifices, des armes ou encore de produits inflammables.

 

Le préfet, “inquiet” craint des “débordements”
 

Malgré cet interdit, de nombreux manifestants devraient se rendre en Maurienne tout au long du week-end. François Ravier se dit “inquiet” à plusieurs titres. “Il y a une rivière tumultueuse, l’Arc, à proximité, des routes étroites (...) et les participants disent vouloir mettre à l’arrêt le chantier, il y a un risque de dégradation des infrastructures Telt - Tunnel Euralpin Lyon Turin.

Sans compter le nombre important de manifestants qui pourraient se mobiliser, coûte que coûte. “Entre 3 000 et 4 000” estime le Préfet de Savoie. Parmi eux, 300 à 500 éléments radicaux.

 

J'appelle les habitants du secteur à rester chez eux ou à s'éloigner du secteur

 

Un important déploiement des forces de l’ordre est prévu
 

Pour éviter tout débordement, la préfecture de Savoie a demandé le déploiement de 2 000 policiers et gendarmes sur le secteur.

Les contrôles seront renforcés à Saint-Jean-de-Maurienne, Villargondran, Saint-Julien-Montdenis, Saint-Martin-la-Porte, Saint-André, Modane, Avrieux, Bramans et Villarodin-Bourget, jusqu'à lundi, 8h.

La manifestation étant interdite, les forces de l’ordre procéderont à la dispersion de tout rassemblement.

 

Ne pas vivre un deuxième Sainte-Soline
Après la mobilisation contre le projet de méga-bassines, qui avait fait plusieurs blessés, à Sainte-Soline, les habitants de la Maurienne craignent, avec la venue sur place des Soulèvements de la Terre, de vivre un week-end sous tension. "La situation n'est pas identique" a tenté de rassurer le Préfet de Savoie, rappelant notamment, que cette manifestation avait fait l'objet d'une déclaration préalable. Il dit être en lien avec son homologue des Deux-Sèvres pour tirer les enseignements des événements de mars dernier.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don