Accueil
Lyon: François Fillon,"l’interprète des classes moyennes"
Partager

Lyon: François Fillon,"l’interprète des classes moyennes"

Un article rédigé par Julien Urgenti - RCF Lyon,  -  Modifié le 13 avril 2017
A 11 jours du premier tour de l'élection présidentielle, le leader de la droite s'est adressé aux classes moyennes.
2017 RCF - Des drapeaux français, des vivats, la Marseillaise. Mercredi soir Eurexpo accueillait un nouveau meeting politique. 2017 RCF - Des drapeaux français, des vivats, la Marseillaise. Mercredi soir Eurexpo accueillait un nouveau meeting politique.

Le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle a rassemblé plus de 7 000 personnes à Eurexpo pour un de ses derniers grands meetings avant le premier tour. Les organisateurs avaient prévu 4 000 chaises seulement. Beaucoup de sympathisants ont donc dû rester debout pendant les discours. 

UN DISCOURS ASSEZ CLASSIQUE

Pas de phrases choc, tout juste les petites piques habituelles visant Emmanuel Macron, Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem. Les sympathisants et les militants ont eu droit à un discours très classique de la part de François Fillon. Le député de la Sarthe a égrené ses propositions en direction de son électorat : les classes moyennes et uniquement les classes moyennes.

Pas une proposition en faveur des classes populaires. François Fillon allant même jusqu'à se définir comme "l'interprète des classes moyennes".
 

UNE LISTE D'ENNEMIS

Depuis le début de la campagne, François Fillon semble avoir créé une liste d'ennemis qui ne cesse de grossir. Mercredi soir à Lyon il a désigné dans le désordre, "la bureaucratie" principale raison selon lui de "l’état de quasi-guerre civile" dans lequel se trouverait le pays, les "idéologues qui ont infesté l'éducation nationale", "l'islam radical", "les chantres du multiculturalisme", "les autruches du landerneau médiatique", "les socialistes". Attention la liste n'est pas exhaustive

 

Le candidat des réformes

A tous ces maux, François Fillon a évidemment les réponses. Et à l'ancien Premier ministre d'évoquer ses propositions pour redonner à la France sa place sur l'échiquier international : la réforme du droit du travail, de l’éducation nationale, de la politique familiale.

Sans oublier l'instauration de quotas d’immigration, la lutte contre le terrorisme et le retour de l'autorité nationale. Soit une politique de droite assumée et "qui ne s'excuse plus de ses valeurs" comme l'a martelé une nouvelle fois Laurent Wauquiez à la tribune. 
[DOSSIER] Ecoutez les reportages réalisés par RCF Lyon lors des meetings des candidats.
[DOSSIER] Ecoutez les soutiens régionaux des candidats à l'élection. Ils sont les invités du 18/19 RCF Auvergne Rhône Alpes.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don