Accueil
Ludovic Franceschet : "Le métier d'éboueur m'a redonné goût à la vie"
Partager

Ludovic Franceschet : "Le métier d'éboueur m'a redonné goût à la vie"

Un article rédigé par Clara Gabillet - RCF, le 13 septembre 2022  -  Modifié le 14 septembre 2022
L'Invité de la Matinale Ludovic Franceschet, la vie d'un éboueur de Paris

Il fait partie de ceux que beaucoup ne regardent pas. Alors il a décidé de s’imposer aux yeux de tous. Ludovic Franceschet est éboueur à Paris. Il raconte son quotidien et son travail sur le réseau social Tik Tok, mais aussi dans un livre "Plus tard tu seras éboueur", écrit avec Isabelle Millet et publié chez City éditions. Il était l'invité de la matinale RCF.

Ludovic Franceschet, invité de la matinale RCF © Clara Gabillet/RCF Ludovic Franceschet, invité de la matinale RCF © Clara Gabillet/RCF

Ludovic Franceschet a plus de 260.000 abonnés sur son compte Tik Tok, sur lequel il dévoile en vidéo les coulisses de son métier d'éboueur à Paris. "Ils apprennent le métier d’éboueur. Je leur explique les façons de balayer", s'amuse-t-il. Une façon pour lui de rendre visible des personnels invisibles et de susciter des vocations. 

 

Valoriser le métier d'éboueur

 

Pour lui, éboueur est "un métier qui doit être mis en avant tout le temps". "Sans la propreté, on n’a pas la santé. Ce sont des métiers en première ligne dans nos vies. si on ne ramasse pas vos déchets, qui va le faire ?", se désole-t-il. Le quadragénaire regrette d'ailleurs que l'on remarque le travail des éboueurs seulement quand ils font grève et que les déchets s'accumulent, comme récemment dans la ville d'Auxerre (Yonne).

 

 

@ludovicf_off @Ludovicf_off #lance #éboueurs #paris ♬ Happy, summer, ukulele(852618) - Eternal Waves

 

Donner du sens à sa vie

 

Ludovic Franceschet raconte dans "Plus tard, tu seras éboueur" (éd. City éditions) sa vie semée d'embuches et notamment ses 10 années passées à la rue. "Ce métier m’a redonné goût à la vie parce que je n’étais rien avant tout ça, je n'avais aucune utilité. Maintenant je suis devenu presque quelqu’un. Je sais que je suis utile en lavant les rues, en ramassant les déchets", raconte ce passionné avec émotion.

 

Un quotidien malgré tout difficile. "Des fois, les gens jettent leur mégot devant nous", s'agace Ludovic, de son pseudo sur les réseaux sociaux. Sur la question des déchets, "il y a énormément de travail malheureusement. Je pense que de mon vivant je n’en verrai pas le résultat. J’espère, avec ce livre, laisser les clefs pour avoir une planète propre", explique celui qui va dans les collèges pour sensibiliser les plus jeunes. 

 

Retrouver cet entretien en intégralité sur notre chaîne Youtube

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don