Accueil
Loi Montagne : le préfet du Puy-de-Dôme persiste et signe
Partager

Loi Montagne : le préfet du Puy-de-Dôme persiste et signe

Un article rédigé par Stéphane Marcelot - RCF Puy de Dôme, le 25 octobre 2021  -  Modifié le 10 janvier 2024

A une semaine de l’entrée en vigueur de la loi, Philippe Chopin est venu répondre aux critiques ce lundi matin dans la matinale de RCF.

Philippe Chopin invité de RCF Puy-de-Dôme ce lundi 25 octobre Philippe Chopin invité de RCF Puy-de-Dôme ce lundi 25 octobre

Philippe Chopin, préfet du Puy-de-Dôme, était l’invité de la matinale de RCF ce lundi. Entre 8h10 et 8h30, le représentant de l’Etat dans le département a abordé plusieurs sujets, à commencer par la situation sanitaire, un an quasiment après le début du 2e confinement en France. « Pour l’instant les choses se passent plutôt bien dans le département » alors que le taux d’incidence est désormais tombé à 23 pour 100000 habitants dans le Puy-de-Dôme, à l’inverse de certains territoires comme la Haute-Loire où les chiffres remontent dernièrement « Notre combat maintenant, c’est la 3e dose », note Philippe Chopin. « Moi-même je la prendrai bientôt. On peut aller dans les centres de vaccination qui existent ». ll y a 15 jours, plusieurs mesures avaient été abrogées par arrêté préfectoral, comme le port du masque sur les marchés de plein vent ou dans les rassemblements sur la voie publique. Va-t-on vers un nouvel allégement des mesures ? Philippe Chopin ne l’exclue pas. « Si les chiffres se maintiennent en l’état, toutes les dispositions ne seront plus nécessaires dans quelques temps »

Loi Montagne II : « Une question de lisibilité »

Du 1er novembre au 31 mars, les automobilistes devront être équipés de pneus quatre saisons ou hiver, ou avoir dans le coffre des chaussettes ou chaînes. Le gouvernement a précisé qu’il ferait preuve de tolérance pour cette première saison. « Il y aura des contrôles » prévient cependant le préfet. « Nous vérifierons et nous ferons beaucoup d’incitatif durant la première année ». Pointé du doigt par certains élus, mais aussi le secrétaire d’Etat à la Ruralité Joël Giraud, pour avoir classé l’ensemble du département en zone montagne, il répond : « J’ai pris la décision après concertation avec les professionnels, avec les élus du territoire. C’est avant tout une question de lisibilité. Et puis notre département est un carrefour autoroutier. Troisième raison l’accidentogie » développe-t-il, pointant le fait que « depuis plusieurs années en hiver, il y a davantage d’accidents en plaine que en montagne ».

Ci-dessous, l’intégralité de l’entretien avec le préfet du Puy-de-Dôme.

 

Informations locales Philippe Chopin grand invité de RCF
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don