Accueil
Loi immigration : Metz répond présent à l’appel à marcher pour la Liberté, l’Egalité, la Fraternité
Partager

Loi immigration : Metz répond présent à l’appel à marcher pour la Liberté, l’Egalité, la Fraternité

Un article rédigé par Quentin Théophile - RCF Jerico Moselle, le 19 janvier 2024  -  Modifié le 21 janvier 2024
3 questions à ... en Moselle Bernard Leclerc, président section Moselle LDH, Marche contre loi immigration

A l’initiative d’une tribune nationale, un appel à marcher pour protester contre la loi immigration aura lieu ce dimanche 21 janvier. A Metz, le rassemblement, qui se veut citoyen et neutre, démarrera Place de la République à 10h30, emmené par des syndicats et associations de Moselle. 

conférence de presse des organisateurs au Club de la Presse à Metz conférence de presse des organisateurs au Club de la Presse à Metz

Dimanche 7 janvier, 201 personnalités, syndicats, scientifiques, acteurs du monde culturel, ou encore religieux, ont signé une tribune dans l’Humanité et Mediapart, pour appeler à marcher contre le texte immigration. Ces rassemblements citoyens, prévus dans toute la France, auront lieu le dimanche 21 janvier.

 

Une marche organisée à Metz

 

En Moselle, des associations, syndicats et élus ont soutenu cet appel à marcher pour défendre “la Liberté, l’Egalité, la Fraternité”. Parmi ces organisations on retrouve notamment la Ligue des Droits de l’Homme, SOS Racisme, la CFDT et CGT Moselle, le Parti radical de gauche, le PCF, ou encore le Parti de la France Insoumise. Ces différents acteurs locaux se rassembleront à 10h Place de la République, pour un départ prévu à 10h30. 
A la manière des signataires de la tribune de contestation au niveau national, les organisateurs mosellans sont parvenus à une déclinaison départementale de l’appel. Ils ont pu réunir 132 signatures de personnalités de Moselle, issues elles aussi de la culture, de la politique et de syndicats.

Jacques Maréchal, secrétaire départemental de Moselle du Parti communiste, a tenu à bien insister, “il s’agira d’une marche, et non d’une manifestation. C’est un rassemblement citoyen, avec une banderole commune, sans logo ou autres slogans politiques”.  
“L’objectif est de rappeler les valeurs de la République, la liberté, l’égalité et la fraternité, car ces principes sont mis à mal par cette loi” a insisté Bernard Leclerc, président de la section Moselle de la Ligue des Droits de l’Homme. Des principes fondamentaux, qui seront ré-affirmés en tête de cortège, sur la banderole. 

L’ensemble des organisateurs s’accordent à dire qu’il s’agira d’une marche qui ira au-delà des cercles militants habituels. L’initiative sera un véritable rassemblement de solidarité, dans le but de mobiliser le plus grand nombre d’individus.

 

La loi immigration vue par les différentes organisations de Moselle

 

La loi immigration va complexifier davantage les procédures. Bernard Leclerc a rappelé que les problèmes de dysfonctionnements au niveau de la préfecture ne sont pas abordés dans cette loi. “De nombreuses personnes font des demandes qui ne sont pas traitées, les titres de séjours ne sont pas renouvelés dans les délais. La file d’attente chaque jour devant la préfecture à Metz est le reflet de ces problèmes.” a-t-il expliqué.
 
Les autres organisateurs de la marche Place de la République, ont appuyé ces propos. La loi revêt “un aspect discriminatoire” pour Mélanie Blandin, CFDT Moselle. Le texte va entraîner une “marginalisation des étrangers” selon Jean-Rémy Dushimiyimana, président de SOS Racisme Moselle. Ce dernier a ainsi rappelé que “Au profit d’une préférence nationale, on chasse l’étranger. Avec cette marche, on est mobilisé pour que la France reste une terre d’accueil”. 

 

Dans l’attente de la décision du Conseil Constitutionnel, qui se prononcera le jeudi 25 janvier, les militants et organisateurs de la marche espèrent rassembler un maximum pour se faire entendre.
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don