Accueil
RCF Loi d’orientation agricole, un texte creux pour Anne-Laure Blin, députée LR de Maine et Loire
Partager

Loi d’orientation agricole, un texte creux pour Anne-Laure Blin, députée LR de Maine et Loire

Un article rédigé par Raphaël de la Croix - RCF Anjou, le 16 mai 2024  -  Modifié le 16 mai 2024
L'invité politique du 18/19 RCF Anjou Anne-Laure Blin, députée LR de Maine-et-Loire

Ce mardi 14 mai 2024 a eu lieu à l’Assemblée Nationale l’examen du projet de loi d’orientation agricole. Ce texte est censé entre autres répondre à la crise des agriculteurs qui ont manifesté leur colère il y a 3 mois. Mais pour la députée angevine, le compte n’y est pas.

Page Facebook d'Anne-Laure Blin Page Facebook d'Anne-Laure Blin

Guichet unique pour favoriser l’installation de jeunes agriculteurs, allègement des sanctions notamment sur le plan Ecophyto ou encore sensibilisation à l’école et création d’un bachelor agricole, voilà quelques-unes des propositions qui figuraient dans la loi d’orientation agricole débattue ce mardi à l’assemblée. Anne-Laure Blin, députée LR de la 3e circonscription de Maine-et-Loire, a exprimé sa circonspections sur RCF Anjou. « Ce texte de loi est assez creux, il ne répond pas aux enjeux […] Il faut se donner les moyens de nos ambitions or aujourd’hui, ce texte s’arrête en rase campagne. » La députée déplore le fait que nombre d’aides de la PAC ne leur ont pas encore été versées en raison de problèmes informatiques. Et que le texte passe à côté des vrais sujets. « Nos agriculteurs doivent se sentir accompagnés et non bridés. » affirme Anne-Laure Blin, qui s’est félicitée d’avoir déposé des amendements pour garantir un « droit à l’erreur » et empêcher la conditionnalité des aides publiques à un « diagnostic environnemental ». Pour elle, il est crucial de susciter de futures vocations en garantissant aux jeunes qu’ils pourront sereinement vivre de leur travail. Malgré la passion, beaucoup sont aujourd’hui découragés par l’absence de réponses concrètes du gouvernement. Le réel objectif selon Anne-Laure Blin : leur redonner l’envie du métier par plus de simplicité dans les mesures gouvernementales d’aide aux agriculteurs. « Je crois que le ministre de l’agriculture n’a pas bien compris l’urgence de la situation », conclut-elle, « et nous sommes là, nous parlementaires, pour le lui rappeler. »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'invité politique du 18/19 RCF Anjou

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don