Accueil
Liberté de culte: les évêques saisissent le Conseil d'État
Partager

Liberté de culte: les évêques saisissent le Conseil d'État

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 24 juin 2021
L'actu chrétienne Liberté de culte: les évêques saisissent le Conseil d'État
Les mesures liées au confinement ont interdit les rassemblements et les offices religieux. Un référé-liberté a été déposée devant le Conseil d'État pour les dénoncer.
podcast image par défaut

Les évêques de France avaient rendez vous à Lourdes cette semaine pour leur assemblée plénière d'automne. En raison du reconfinement ils ne feront pas le déplacement dans la cité mariale mais se retrouvent malgré tout en visioconférence. L'Assemblée plénière devait démarrer ce mardi matin mais les évêques se sont retrouvés dès hier après-midi pour évoquer une actualité brûlante liée au reconfinement : son impact sur la liberté de culte.

La tradition veut que les évêques se retrouvent à Lourdes deux fois par an, au printemps et à l’automne. La crise sanitaire les en avait empêchés fin avril, ce sera encore le cas en ce début du mois de novembre. C’est donc depuis leurs diocèses respectifs, en visioconférence que les évêques se retrouvent. Au cœur de leurs préoccupations : l’impact des mesures de confinement sur la liberté de culte.

Une référé-liberté devant le Conseil d'État

Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort le président de l’épiscopat a décidé hier soir de déposer un référé liberté devant le Conseil d’État. L’archevêque de Reims estime "hors de proportion l’interdiction de célébrer la messe et d’autres sacrements en communauté". "La liberté de culte est une liberté fondamentale. Ce qui nous dérange dans cet arrêté c'est qu'il réserve un régime à part aux cultes", affirme Vincent Neymon, le porte parole de l’épiscopat.

Dans un communiqué publié hier soir, l’archevêque de Reims rappelle que "les fidèles catholiques restent totalement mobilisés contre l’épidémie et respectent l’ensemble des consignes sanitaires qui pèsent sur le pays depuis le début". Pour les fidèles, ces célébrations sont vitales, estime t-il, parce qu’elles sont une rencontre avec le Seigneur et avec leurs frères. "Il est insupportable pour beaucoup de fidèles de ne plus pouvoir aller à la messe", déplore Vincent Neymon.

Plusieurs associations catholiques et cinq évêques qui appellent à la liberté de culte ont déjà déposé un recours du même type. Le 18 mai dernier, le juge des référés du conseil d’État avait reconnu que la liberté de culte présentait le caractère d’une liberté fondamentale. Il contraint le gouvernement à réautoriser l’exercice du culte.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don