Accueil
"L'homme qui plantait des arbres", un miracle adapté au théâtre par la compagnie Brozzoni
Partager

"L'homme qui plantait des arbres", un miracle adapté au théâtre par la compagnie Brozzoni

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 12 février 2024  -  Modifié le 12 février 2024

La compagnie annécienne Brozzoni propose cette semaine à Bonlieu l'adaptation du texte de Jean Giono, "L'Homme qui Plantait des Arbres". Une fable écologique et visionnaire. La rédaction a assisté à la représentation, à destination d'un public scolaire.       

Le comédien Christian Lucas, seul sur la scène de Bonlieu. ©Fanchon Bilbille Le comédien Christian Lucas, seul sur la scène de Bonlieu. ©Fanchon Bilbille
ECOUTEZ La Compagnie Brozzoni en représentation à Bonlieu auprès des scolaires

La naissance d'un miracle 

Au centre de la scène, un homme nu, son corps en partie enfoui sous la terre. Devant lui, le paysage du sud de la France, aride, dépourvu de végétation. Christian Lucas, le comédien, rencontre alors Elzéard Bouffier. Un berger solitaire qui se donne pour mission de redonner vie à cette contrée, en plantant des arbres. Avec les années, le terrain se métamorphose, l'eau revient. Un prodige, dont sont témoins les enfants et le comédien Christian Lucas, seul en scène. "Comment un homme, devant la désolation, décide de planter des arbres, tout seul, il y a quelque chose d'incroyable, Giono disait, il était sûr de lui, et confiant dans cette assurance, c'est une forme de sagesse", explique avec énergie et passion le comédien, déjà habité par son rôle, dans "Molière Volant", l'une des créations de la compagnie Brozzoni.

©Fanchon Bilbille ©Fanchon Bilbille

Un retour à la terre

C'est en 2020, pendant le confinement, que Claude Brozzoni, le metteur en scène, a l'idée d'adapter l'oeuvre de Giono au théâtre. Un retour à la terre, et à l'humilité, vital, selon lui, pour une génération dépendante aux écrans. "C'est une fable qui parle aux enfants, c'est à eux de construire leur vie, et c'est un peu ce que nous dit Jean Giono", explique le charismatique metteur en scène annécien. 

Après une heure de représentation, le jeune public semble avoir adhéré. Si bien qu'eux aussi, voudraient planter des arbres...

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don