Accueil
Les pauvres, au coeur de l'Eglise
Partager

Les pauvres, au coeur de l'Eglise

RCF,  -  Modifié le 25 novembre 2016
Le pape François a institué une journée mondiale des pauvres. A l'origine de cette idée, Etienne Villemain, fondateur de l'association Lazare, et initiateur de Fratello.
Association Lazare Association Lazare

Au lendemain de la clôture du jubilé de la Miséricorde, le pape François a publié lundi dernier une lettre apostolique d’une dizaine de pages "Misericordia et Misera". Dans cette lettre, le Saint Père appelle à une conversion pastorale dans la durée et pose plusieurs actes forts dont l’instauration d’une journée mondiale des pauvres.

Elle sera célébrée le 33ème dimanche du temps ordinaire. Une idée soufflée par un Français, Etienne Villemain, le fondateur de l'association Lazare, et l’initiateur de Fratello, le pèlerinage des personnes en situation de précarité qui s'est déroulé du 11 au 13 novembre dernier à Rome. Ne pas détourner le regard mais vivre des temps forts d’Eglise avec les pauvres, c’était l’objectif de Fratello.
 
Un objectif qui a visiblement séduit le pape François, présenté par beaucoup comme le pape des pauvres, qui a finalement décidé d'instituer une journée mondiale des pauvres, dans l'Eglise. Elle sera célébrée chaque année le 33ème dimanche du temps ordinaire. 
 


©Fratello2016 - Etienne Villemain à Rome avec le pape François

 

"Je l’ai su un peu avant. J’ai eu la chance d’aller voir le pape dans la sacristie quelques instants avant qu’il ne célèbre la messe, pour qu’il bénisse des médailles pour les personnes de Fratello. Je lui ai redemandé si l’on pouvait faire les journées mondiales des pauvres. Il m’a dit oui, et j’ai eu peur qu’il ne comprenne pas bien, puisqu’il ne comprend pas très bien le français. J’ai répété ma question, et il a éclaté de rire en redisant oui !" confie Etienne Villemain.

"Les trésors de l’Eglise, ce ne sont pas ses cathédrales, mais les pauvres". C’est ce qu’a déclaré le pape François à la messe de clôture du jubilé pour les pauvres et les exclus. Cette journée est la suite logique d’une série de déclarations, d’initiatives du pape depuis le début de son pontificat. "Trop souvent, les pauvres sont à la porte de l’Eglise, mais ils ne sont pas au cœur de cette Eglise. Notre désir, à travers cette journée, c’est de nous reconnaître tous pauvres et d’avoir des journées consacrées à l’accueil des plus fragiles" ajoute le fondateur de l’association Lazare. Etienne Villemain confie cependant avoir interpellé le pape François il y a deux ans sur l'instauration d'une telle journée. Une demande réitérée de manière plus officielle, dans son discours devant le souverain pontife lors du rassemblement Fratello.

Dans sa lettre apostolique, le pape François a inscrit les fruits de l'année de la Miséricorde dans le temps. On peut ainsi citer par exemple la pérennisation des missionnaires de la Miséricorde institués durant l'année sainte, l'autorisation à tout prêtre de pardonner l'avortement, ou encore le fait de rendre valides et licites les confessions pratiquées par les prêtres de la Fraternité Saint Pie X.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don