Accueil
Les nombreux malades du Covid-19 à l'hôpital de La Timone à Marseille
Partager

Les nombreux malades du Covid-19 à l'hôpital de La Timone à Marseille

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - Dialogue RCF (Aix-Marseille),  -  Modifié le 22 avril 2021
L'AP-HM compte au 21 avril, 346 patients hospitalisés. Un chiffre très élevé qui s'illustre à l'hôpital de La Timone à Marseille.
L'hôpital de La Timone L'hôpital de La Timone

La situation à La Timone est tendue. Actuellement, "une centaine de patients sont pris en charge" dans les services de réanimation de l'AP-HM explique le médecin réanimateur Julien Carvelli. Marseille fait face à une nouvelle vague de contaminations inédite par sa hauteur par rapport aux deux premières vagues si l'on prend les chiffres donnés par Santé Publique France. Et avec un taux d'incidence sur un plateau haut, difficile de se dire que le 3 mai, date à laquelle l'exécutif compte alléger les mesures, tout ira mieux. Au contraire, il va falloir encore plusieurs semaines pour sauver des malades et voir le nombre de patients se réduire. 

La situation va être extrêmement tendue jusqu'à la mi-mai

"Ce qui est inquiétant, c'est que l'on a des mesures restrictives en cours et le taux d'incidence ne baisse pas" observe Julien Carvelli. Hors, le taux d'incidence donne la couleur. C'est ce chiffre qui indique ce qu'il va se passer à l'hôpital dans les deux, trois semaines à venir. Tous les jours, des patients Covid-19 sont transférés en réanimation à l'AP-HM. Le tout se passe avec en tête la crainte des nouveaux variants: "l'émergence d'un variant, en France même, est à craindre".

Le point quotidien de l'AP-HM publié sur leurs réseaux sociaux, ici celui du 21 avril 2021: 

Restreindre au maximum nos interactions sociales

Ceux qui travaillent derrière les murs de l'hôpital rabachent: vaccination et gestes barrières sont à continuer avec sérieux. car avec un taux d'incidence qui est en moyenne à 500 dans les Bouches-du-Rhône "on arrivera pas" à faire baisser le nombre de patients en réanimation. "Ce que l'on craint, c'est l'arrivée de l'été, on sait que les gens aiment sortir à Marseille" rappelle le médecin réanimateur Julien Carvelli. Alors peut-on encore vivre un été d'insouciance à Marseille comme d'autres communes l'imaginent déjà ? Pas si sûr. Le nombre de patients à l'hôpital reste une donnée très observée par le gouvernement et l'idée de déconfinement par régions reste une option sur la table de l'exécutif.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don