Accueil
Les évêques de France face aux victimes d'abus sexuels
Partager

Les évêques de France face aux victimes d'abus sexuels

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 30 juin 2021
Le dossier de la rédaction Les évêques de France face aux victimes d'abus sexuels
​C’est par une rencontre inédite que s’est ouverte samedi à Lourdes l’Assemblée plénière de l’épiscopat français. Les 118 évêques ont rencontré sept victimes d’abus sexuels dans l’Eglise.
podcast image par défaut

C’est une première. Les évêques ont pour la première fois accueilli sept victimes d’abus sexuels dans l’Eglise. Ces victimes ont témoigné devant eux de leur histoire, de leur traumatisme et qui ont pu échanger, dialoguer avec les prélats. Véronique Garnier a été abusée par un prêtre pendant deux ans à l’âge de 13 ans. Elle s'est confiée à Pauline de Torsiac, envoyée spéciale de RCF à Lourdes.
 

Le dialogue, un point de départ pour des actions concrètes

Les victimes saluent ce dialogue mais elles regrettent de n’avoir pu s’exprimer en Assemblée Plénière devant les 118 évêques au nom de toutes les victimes. L’épiscopat a préféré l’idée de quatre forums, des groupes dans lesquels les personnes abusées ont échangé par groupe de deux devant une quarantaine d’évêques pour certains bouleversés par ces témoignages. C’est le cas de Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon.

Ce dialogue avec les évêques doit être un point de départ d’actions concrètes. C'est du moins l'avis d'Olivier Savignac. Il a aujourd’hui 38 ans. A l'âge de 13 ans, il a été victime d’un prêtre pédophile. Pour lui, il faut panser les plaies des victimes et penser l’avenir, en Eglise.
 

Lutte contre la pédophilie: les évêques face à plusieurs propositions

Dans le cadre de ces forums il a été question des abus spirituels, et des aspects judiciaires ou canoniques de ces abus. Plusieurs propositions sont aussi ressorties de ces échanges et en particulier la nécessité de mettre l’accent sur la prévention dès le plus jeune âge. C'est ce qu'explique Mgr Luc Crépy, l’évêque en charge de la lutte contre la pédophilie au sein de la Conférence des Evêques de France.

Cette assemblée plénière aura été marquée par cette amorce de dialogue entre les évêques de France et les victimes. Les évêques réfléchissent également à la mise en place d’un fond d’indemnisations pour les victimes notamment pour les faits prescrits.
 

Vers un groupe d'experts indépendants?

Autre sujet en débat dans l'hémicycle, l’idée de faire appel à un groupe d’experts indépendants, pour faire la lumière sur les abus sexuels dans l’Église au cours des dernières décennies. Reste que l'Église surfe sur une ligne de crête où elle doit à la fois viser la tolérance zéro sur la question des abus sexuels mais aussi soutenir des prêtres qui souffrent.

Selon les chiffres communiqués par l’épiscopat en 2018, sur 15.000 prêtres en activité, 129 clercs ont été mis en cause, quatre sont en prison pour des affaires de pédophilie. Dix ont été mis en examen par la justice. A noter que 95% des signalements concernent des faits antérieurs aux années 2000 et ont été commis majoritairement dans les années 70.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le dossier de la rédaction © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le dossier de la rédaction

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don