Accueil
Les dirigeants chrétiens veulent réenchanter le travail aux Assises à Bordeaux

Les dirigeants chrétiens veulent réenchanter le travail aux Assises à Bordeaux

Un article rédigé par Clément Guerre - RCF Bordeaux, le 8 mars 2024  -  Modifié le 8 mars 2024
3 questions à (Gironde) Les dirigeants chrétiens veulent réenchanter le travail aux Assises à Bordeaux

Réenchantons le travail, c'est le thème des Assises des EDC (Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens) qui se déroulent à Bordeaux du 15 au 17 mars au Palais de l’Atlantique. Le tour du programme avec Sandrine Froleon, membre du bureau régional des EDC.

Les Assises des EDC, qui ont lieu tous les deux ans en France, se déroulent à Bordeaux en mars 2024 ©EDC. Les Assises des EDC, qui ont lieu tous les deux ans en France, se déroulent à Bordeaux en mars 2024 ©EDC.

C'est un événement qui promet à Bordeaux. Les Assises des EDC, programmées tous les deux ans, se déroulent en ce mois de mars 2024 dans la capitale girondine. Au programme pour les 2 500 entrepreneurs et dirigeants chrétiens : des rencontres, des débats, des ateliers avec un focus sur la vigne, Bordeaux oblige. Une manière d'interroger notre rapport au travail en 2024, explique Sandrine Froleon, membre du bureau régional des EDC et qui répond à nos 3 questions.

 

 

RCF Bordeaux : D'abord, quel est le rôle de ces Assises ?


Sandrine Froleon : Le premier rôle, c'est déjà de rassembler les membres des dirigeants chrétiens. Ce sont des assises qui ont lieu tous les deux ans dans une ville différente de France, et qui ont pour but de réfléchir ensemble à la pensée sociale chrétienne applicable au monde de l'entreprise qui est vraiment le fondement des EDC.

La deuxième raison, prier ensemble, réfléchir ensemble, se nourrir ensemble. Et ça, c'est quand même hyper important dans notre mouvement. Lors de ces Assises nous allons avoir des grands témoins qui vont parler du travail, le thème choisi et partager leur vision en tant que professionnel, en tant que chef d'entreprise. Pour parler quête de sens, juste partage de la valeur, meilleure association des salariés des ateliers vont aussi être déclinés sur cette thématique où on ira en petits groupes se nourrir auprès d'expériences terrain, auprès de gens qui vont faire encore plus avancer la réflexion.

Enfin, le troisième grand moment de ces EDC, c'est la messe de clôture. Protestants et catholiques, tous ensemble réunis pour prier à la cathédrale de Bordeaux.

 

edc

 

Comment réenchanter le travail ? Pourquoi ce thème ?
 

C'est déjà une vision plus positive du travail. Ça peut concerner évidemment les employeurs, mais ça peut aussi beaucoup concerner les salariés. Et comment un employeur qui est convaincu qu'on peut réenchanter le travail peut rayonner auprès de ses salariés pour que cela porte du fruit.

Nous, à Bordeaux, on a choisi d'incarner cette phrase de "Réenchantons le travail" et la meilleure façon de l'incarner en étant dans le vignoble bordelais, c'est de s'appuyer sur la vigne et tout le travail de la vigne.

 

Enfin, parler de la vigne ça permet quoi ?

 

Ça permet de se poser plusieurs questions. A quelle vigne sommes-nous appelés en tant que disciples du Christ ? Quel vigneron suis-je appelé aussi à être ?

Voilà donc comment je fais pour être vigneron, pour finalement tailler cette vigne, l'émonder, mais aussi dans ma propre entreprise ? Comment je fais pour améliorer certains axes qui me paraissent prioritaires? Et puis, la dernière question qui va être posée ou plutôt le dernier objectif, c'est travailler pour de bons fruits. Comme nous sommes appelés par notre Père du ciel à travailler pour de bons fruits. Comment je fais dans mon entreprise pour travailler pour de bons fruits.

Enfin, c'est sur RCF Bordeaux que j'ai découvert le podcast Boire la Bible dans le Bordelais, où il y a un lien incroyable qui est fait entre cette dimension technique du vin et cette dimension spirituelle de la vigne et du vin grâce aux mosaïques exposées à l'église Saint Rémi de la Vigne à Bordeaux et grâce à la présence du père Francis Aylies. Donc merci RCF.  

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don