Accueil
Les catholiques de France, ceux qui s'affirment et ceux qui restent discrets
Partager

Les catholiques de France, ceux qui s'affirment et ceux qui restent discrets

RCF,  -  Modifié le 28 mai 2020
Il y a ceux qui restent discrets, ceux qui s'affirment haut et fort, ceux qui pratiquent autrement... "Les catholiques ne sont jamais là où on les attend." Linda Caille est a mené l'enquête.
éditionsTallandier/Couverture du livre "Les cathos" de Linda Caille éditionsTallandier/Couverture du livre "Les cathos" de Linda Caille

44 millions sont baptisés et 56 % se déclarent catholiques. Mais la première religion de France ne ressemble pas forcément à ce que l'on croit. Pendant deux ans, Linda Caille a mené l'enquête. Dans son livre 'Les cathos' (éd. Tallandier), elle enrichit son enquête de témoignages de catholiques. Il y a ceux qui restent discrets sur leur foi, ceux qui l'affirment haut et fort, ceux qui pratiquent autrement... Dans tous les cas, 'les catholiques ne sont jamais là où on les attend.'
 

'On a tellement intégré que le pays était déchristianisé que les chrétiens s'imposent cette discrétion'

 

ne pas témoigner... par Pudeur?

'Beaucoup de portes sont restées fermées.' Linda Caille a beau avoir le tact que donne l'expérience du journalisme, elle a essuyé de nombreux refus de témoigner. Pudeur? Méfiance? Sans doute un peu des deux. 'La Manif pour tous, qu'ils y aient participé ou pas, a traumatisé beaucoup de catholiques', selon elle. En 2013, alors qu'on les disait largement mobilisés dans les rangs de la Manif pour tous, une enquête montrait que 40% des catholiques étaient favorables au mariage entre personnes de même sexe.
 

le confort de se taire

En janvier dernier, Vous allez changer d'avis sur les cathos. Déjà on pouvait vérifier que les catholiques constituent une réalité sociologique bien plus hétéroclite qu'on ne le dit. Le travail de Linda Caille vient affiner ces chiffres et l'enrichir de témoignages. Elle apporte des éléments nouveaux, notamment sur le silence de certains catholiques. Ceux qui ne veulent pas dire s'ils le sont ou non, ou ceux qui se disent catholiques mais qui ne veulent pas parler de leur foi. Selon la journaliste, 'on a tellement intégré que le pays était déchristianisé et laïc, que les chrétiens s'imposent cette discrétion, ou peut-être s'y confinent'. Et préfèrent rester une espèce de 'confort' d'avoir à se taire.

 


ENQUÊTE â–º le magazine Pèlerin publiait les résultats d'une grande enquête sur les catholiques en France

 

Les recommençants à croire

Parmi les catholiques affirmés, il y a ceux qui ont fait partie des rangs de la Manif pour tous. Il y a aussi 4.000 nouveaux convertis chaque année: 'Ce qui est agréable avec eux c'est qu'ils ont envie de témoigner!'

Linda Caille a également rencontré ceux que l'on nomme les 'recommençants à croire'. Ils ont 20, 30 ou 40 ans, ont grandi dans la foi catholique mais l'ont abandonnée. Et après un deuil ou une vie professionnelle difficile, ils ont 'recommencé une vie spirituelle'. 'Cela concerne des personnes très différentes, explique Linda Caille, très intéressées par l'accompagnement spirituel.'

 

Journaliste, Linda Caille a été rédactrice en chef de la revue protestante Mission, elle a notamment publié 'Soldats de Jésus' (éd. Fayard, 2013).

- émission diffusée le 11 avril 2017 - 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don