Accueil
Les auteurs et les viticulteurs ont une passion en commun pour la création
Partager

Les auteurs et les viticulteurs ont une passion en commun pour la création

Un article rédigé par Simon Marty - RCF,  -  Modifié le 7 janvier 2022
L'Invité de la Matinale Daniel Picouly : les auteurs et les viticulteurs ont une passion en commun pour la création

Il est romancier et en cette rentrée littéraire, il publie son dernier opus ! Intitulé “Les larmes du vin” est un récit drôle, émouvant et très personnel, avec tout le caractère de Daniel Picouly. Il est notre grand invité ce matin.

Daniel Picouly au micro de la Matinale RCF Daniel Picouly au micro de la Matinale RCF

Une deuxième rentrée littéraire

C’est formidable que maintenant il y ait une deuxième rentrée littéraire ! On avait déjà une rentrée littéraire, qui était quasiment une singularité nationale, maintenant on en a deux ! N'importe quel auteur est heureux de la vivacité. 

Avec le covid, la fermeture des librairies, il y a eu une grande peur et puis tout à coup, on s’aperçoit que oui le livre est important et même si il y a encombrement avec toutes ces sorties en janvier, c’est un bel encombrement qui profitera évidemment à tout le monde, c’est un signe de bonne santé.
 
Le rapport au vin de Daniel Picouly
 
C’est un rapport que j’essaye d’approfondir et de mieux comprendre je suis de l’ordre de la modération, c’est presque mon snobisme la modération ! Ce n’est pas seulement constitutifs d’une crainte à l’égard du vin, j’ai une culture comme tout le monde, mais il faut dire que ce livre est le produit d’une conférence c’est-à-dire j’ai fait une conférence j’ai dit aux gens “regardez ce qui s’est passé dans votre vie” et j'ai été fasciné par les réactions !
 
Le vin, c’est un enseignement, c’est une ligne de vie ! C’est un apprentissage pour la vie.

C’est pour la vie que de comprendre qu’on peut être modifié par une substance qui s’appelle le vin. Après on est sur une ligne de crête entre l’attrait que peut procurer le vin et le danger que peut apporter le vin. On est tous dans ce rapport là et c’est cette façon de gérer cette ligne de crête qui souvent définit le type de vie qu’on va avoir : soit on va basculer, ou bien on va contenir…et ça ce sont de vraies leçons de vie ! 
 

A la différence du vin que l'on boit avec modération, le dernier roman de Daniel Picouly se descend d'une traite, pour mieux faire briller devant ses yeux "Les larmes du vin".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don