Accueil
Les associations inquiètes de la chute des dons en 2018
Partager

Les associations inquiètes de la chute des dons en 2018

Un article rédigé par Florence Gault - RCF,  -  Modifié le 3 janvier 2019
​En ce début d’année, les associations font les comptes. Le moral n’est pas au beau fixe. Nombre d’entre elles ont constaté une baisse conséquente des dons.
Photo by Christian Dubovan on Unsplash Photo by Christian Dubovan on Unsplash

On doit cette chute de la générosité des Français aux diverses modifications fiscales opérées dans l’année par le gouvernement, et notamment le remplacement de l’impôt sur la fortune par l’impôt sur la fortune immobilière.
 

Les dons en faveur des associations ont chuté. La Ligue contre le cancer a vus ses dons s’effondrer de huit millions d’euros. L’Église catholique a elle aussi constaté cet effet avec le denier du culte. Comment expliquer ce phénomène ?

"Cela a été une année extrêmement difficile pour la générosité. A deux égards. A la fois car il y a eu une diminution du pouvoir d’achat des Français et donc de leur capacité à donner, avec notamment la réforme de la CSG. Et puis la transformation de l’ISF en IFI a induit une baisse de 54% de la générosité sur cet impôt là, ce qui a conduit à une perte de 150 millions d’euros pour les fondations collectrices" explique Laurence Lepetit, déléguée générale à la Fondation France Générosité.
 

On imagine que les conséquences peuvent être plus ou moins lourdes pour le monde associatif. On sait à quel point la fin d’année est une période cruciale pour les associations.

"Bien sûr. On sait que 40% de la collecte se fait sur les trois derniers mois de l’année. On avait déjà de très mauvais chiffres sur le premier semestre et on attendait beaucoup de cette fin d’année avec un espoir de rebond d’un certain nombre de donateurs. Et les premières tendances montrent que ce rebond espéré n’a pas été au rendez-vous pour toutes les organisations. Certaines ont mieux résisté que d’autres mais l’on constate quand même des pertes" ajoute-t-elle.
 

Chez France Générosité, vous travaillez sur des pistes pour réfléchir à une manière de relancer la générosité des donateurs dans un contexte difficile. Que peut-on faire pour inciter à donner ?

"Le syndicat réfléchit sur deux formes de pistes. La première, c’est comment rattraper ces grands donateurs qui n’ont pas donné ou qui ont donné moins. Nous allons travailler avec le gouvernement sur les pistes qu’ils évoquent de développer une philanthropie à la française. Il y a une mission parlementaire qui devrait commencer en janvier pour réfléchir sur ce sujet. La deuxième piste, c’est de mieux communiquer sur l’impact de la générosité" conclut Laurence Lepetit.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don