Accueil
Les 2x2 voies en Normandie : l'opposition écologique prend de l'ampleur
Partager

Les 2x2 voies en Normandie : l'opposition écologique prend de l'ampleur

Un article rédigé par Aurélien Vurli - RCF Calvados-Manche, le 21 décembre 2022  -  Modifié le 22 décembre 2022

Les projets de routes à 4 voies en Normandie font de moins en moins consensus. Ces projets ont pour but de faciliter la circulation dans la Manche et dans l'Orne. Mais ces chantiers rencontrent une grande opposition quant au coût écologique. Différentes organisations font converger leur colère. 

Le panneau du collectif 924 a été délabré le 9 décembre 2022 (®Collectif 924) Le panneau du collectif 924 a été délabré le 9 décembre 2022 (®Collectif 924)

Plusieurs manifestations ont eu lieu samedi 17 décembre dans l’Orne et la Manche contre les 2x2 voies en construction dans ces départements. L'objectif de ces routes est de fluidifier le trafic et de désenclaver certaines villes normandes. Trois projets sont contestés dans la Manche : la 2x2 voie entre Granville et Avranches, celle entre Saint-Lô et Coutances et le projet de contournement de Cherbourg. Dans l'Orne, le projet de 2x2 voies entre Briouze et Sevrai doit permettre, selon les promoteurs, de rejoindre plus rapidement les villes de Flers et d'Argentan. 

 

"Des projets anachroniques au lendemain de la COP 15"

 

Ces mouvements de contestation rassemblent des organisations différentes. Allant des écologistes d'Extinctions Rébellion aux syndiqués de la confédération paysanne en passant par le collectif la déroute des routes. Tous dénoncent un fort impact sur l'environnement et la biodiversité. « 42 hectares de zone humide seront détruits par la Route départementale 924 entre Briouze et Sevrai dans l'Orne », dénonce Muriel Graindorge. Membre du collectif 924, elle juge ce projet « anachronique au lendemain de la COP 15 consacré à la biodiversité ».

 

« C'est un peu n'importe quoi », s'exaspère Gilles Delaunay. Le membre de la confédération paysanne estime sur la 2x2 voies entre Briouze et Sevrai que 200 hectares de terres ne seront plus cultivables pour l'agriculture. « Les agriculteurs auront certaines terres coupées en deux, ce qui empêchera de travailler sur une partie de la parcelle » pense Gilles Delaunay.  

 

Des projets nécessaire "si vous voulez attirer des médecins"

 

De leur côté, les défenseurs des projets disent défendre un bilan écologique responsable. Le département de l'Orne communique sur un « liant végétal » qui remplace le pétrole dans le bitume des routes. Dans la Manche, 16 chefs d'entreprises défendent le projet de 2X2 voies entre Granville et Avranches. Ils expliquent que les projets routiers actuels impactent moins l’environnement aujourd’hui. Mais ces chefs d'entreprises défendent surtout un intérêt économique aux projets de 2x2 voies entre Granville et Avranches.

 

Le patron de la confédération des petites et moyennes entreprises de l'Orne confie que « si vous voulez attirer les entreprises, des services ou des médecins, il faut des axes de communication qui raccourcissent les distances entre les grands centres ». Ces projets contestés montrent bien la tension qui existe actuellement entre préservation de l'environnement et développement économique de la région.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don