Accueil
L'Eglise choisit de rester fidèle à l'Evangile
Partager

L'Eglise choisit de rester fidèle à l'Evangile

Un article rédigé par Père Jean Baptiste Edart - RCF Anjou,  -  Modifié le 17 mars 2021
L’impossibilité de la bénédiction de couples homosexuels vient d’être rappelée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi dans un texte publié avec l’accord du pape François. Les réactions des médias sont dans la logique de leur positionnement idéologique. Nihil novi sub sole, rien de nouveau sous le soleil.
podcast image par défaut

Les réactions des médias sont dans la logique de leur positionnement idéologique. Nihil novi sub sole, rien de nouveau sous le soleil.

Ayant eu l’occasion de publier un ouvrage scientifique sur la question de l’homosexualité dans la Bible avec deux exégètes de l’université de Fribourg, je m’étonne toujours de voir les arguments déployés par les personnes en faveur d’une évolution de la pensée de l’Église sur ce sujet. Celles-ci invoquent l’évolution des mœurs, une perception nouvelle de l’amour entre personnes de même sexe, etc. C’est oublier que l’Évangile, en inscrivant la relation sexuelle et l’amour conjugal exclusivement dans le cadre de l’union indissoluble d’un homme et d’une femme ouverte en soi à la transmission de la vie, a apporté une révolution majeure qui déjà allait à l’encontre de beaucoup de pratiques contemporaines.

La jeune Église n’a pas cherché à suivre l’évolution des sociétés où elle prenait pied. Elle est souvent entrée en conflit avec celles-ci tant au plan de la morale social, pensons à l’esclavage, que celui de la morale sexuelle. Il suffit de relire le début de l’épître aux romains où les relations sexuelles entre personnes de même sexe sont identifiées avec l’idolâtrie, pratiques pourtant largement tolérées dans la société romaine de l’époque. On peut contester cette vision de l’Apôtre Paul, mais alors il faut avoir le courage d’aller jusqu’au bout du raisonnement et nier à la parole de Dieu son caractère inspiré.

Les apôtres ont annoncé l’Évangile du Christ et celui-ci implique aussi une certaine compréhension de l’amour conjugal. Cette compréhension de l’amour humain est au cœur de la foi chrétienne. Nous n’avons pas ici une compréhension ou un modèle susceptible d’évolution selon les mœurs de la société. Cette vision de l’amour humain est révolutionnaire dès l’origine, car elle dit l’incroyable de l’amour de Dieu pour l’homme, d’un Dieu qui se présente comme époux de l’humanité, du Christ qui se présente comme époux de l’Église. Changer cela, c’est dénaturer l’Évangile du Christ.

Pour découvrir l'intégralité du Responsum ad dubium cliquez ici.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

© RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Carte Blanche des pères Jean-Baptiste Edart et Matthieu Lefrançois

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don