Accueil
Législatives : trois duels pour le second tour dans le Loir-et-Cher
Partager

Législatives : trois duels pour le second tour dans le Loir-et-Cher

Un article rédigé par Julie Rolland - RCF Loir-et-Cher,  -  Modifié le 11 juin 2017
Ce dimanche 11 juin, les électeurs du Loir-et-Cher étaient appelés à voter pour le premier tour des législatives. La vague de la République En Marche a aussi touchée le département.
2017 - DR 2017 - DR

Ouvrons donc ce journal avec les résulats du premier tour de ces législatives dans le 41. Le premier enseignement, c'est bien sûr l'abstention, très élevé dans notre département par rapport aux précédentes élections légilstaives. Seuls 53.11% des électeurs se sont déplacés hier dans les bureaux de vote du Loir-et-Cher. En 2012, ils étaient près de 61% et même plus de 63% en 2007.

Ces élections ont donc peu mobilisés les citoyens.  Ce qu'il faut retenir des résulats de ce dimanche c'est la configuration pour le second tour. Pas de triangulaire dans le Loir-et-Cher. Il n'y aura que des duels.
 

Première circonscription (Blois)

marc_fesneau.jpg    michel_chassier_rcf.jpg

Commencons avec la première circonscription, celle de Blois. Le candidat Modem/ La République En Marche, Marc Fesneau a pris le large pour ce premier tour en recueillant plus de 34% des suffrages. Et c'est très modestement qui a vécu cette victoire au premier tour et cette qualification au second.

Marc Fesneau, candidat Modem/La République En Marche dans la première circonscription de Loir-et-Cher :

La véritable surprise dans cette première circonscription de Blois, c'est la qualification au second tour du candidat du Front national, Michel Chassier. Il est arrivé en deuxième position avec plus de 15% des voix.Il est d'ailleurs peut-être le premier surpris.

Michel Chassier, candidat du Front national dans la première circonscription de Loir-et-Cher :

L'autre fait marquant de ce scrutin pour la circonscription, c'est l'élimination dès le premier tour du député socialiste sortant Denys Robiliard. 13.85% des électeurs lui ont accordé leurs confiances, le plaçant seulement en 3ème position, au coude à coude avec le candidat Les Républicains, Damien Hénault. 
 

Les résultats : 

Kenza Belliard (La France Insoumise) : 10.57%
Etienne Bourgeois (Alliance Ecologiste Indépendante) : 1.10%
Camélia Khabèche (Parti Communiste Français) : 1.70%
Damien Hénault (Les Républicains) : 13.21%
Denys Robiliard (Parti socialiste) : 13.85%
Rémy Meneau (Union Populaire Républicaine) : 0.68%
Marc Fesneau (Modem/La République En Marche) : 34.59%
Nicolas Orgelet (Europe-Ecologie-Les Verts) : 2.82%
Michel Chassier (Front national) : 15.04%
Rama Yade (La France qui ose) :5.65%
Marie-Claude Neveu (Lutte Ouvrière) : 0.79% 
 

Deuxième circonscription (Romorantin)

guillaume_peltier.jpg  jean-luc_brault.jpg
Passons à présent à la circonscription de Romorantin. C'est là sans doute que le suspense est le plus grand puisqu'il n'y a qu'un mouchoir de poche entre celui qui est arrivé en tête hier soir, Guillaume Peltier des Républicains et Jean-Luc Brault pour la République En Marche.
Le premier a rassemblé derrière sa candidature 29.08% des voix, contre 28.78% pour le maire de Contres. Un premier tour donc très serré. Mais pour le candidat Les Républicains, le fait qu'il arrive en tête de ce premier tour est une surprise au regard de la vague qu'a enclenché La République En Marche. Il nous explique ce qui a selon lui, fait la différence.

Guillaume Peltier, candidat Les Républicains dans la deuxième circonscription de Loir-et-Cher : 

Du côté de Jean-Luc Brault et la République En Marche, cette qualification au second tour avec un score très serré est une bonne nouvelle. Il compte donc dès ce lundi, repartir en campagne, même s'il regrette le positionnement d'Olivia Marchal, candidate présentée comme sans étiquette et qui s'est revendiquée de la majorité présidentielle avec Emmanuel Macron.

Jean-Luc Brault, candidat La République En Marche dans la deuxième circonscription de Loir-et-Cher : 

Signalons que la candidate frontiste, Mathilde Paris, n'arrive, si l'on peut dire aux regards des chiffres élevés du FN dans cette circonscription lors du premier tour des présidentielles, qu'en 3ème position avec près de 18% des suffrages. Autre élements, le candidat de la France Insoumise, Yvon Chéry arrive en 4ème position, à 5 points devant le candidat socialiste Didier Guénin.
 

Les résultats : 

Marilyne Corbeau (Debout La France) : 1.46%
Yvon Chéry (La France Insoumise) : 9.86%
Mathilde Paris (Front national) : 17.93%
Marie Robin (Euroe-Ecologie-Les Verts) : 2.13% 
Sarah Laurent (Alliance Ecologiste Indépendante) : 0.67%
Grégory Houssin (Union Populaire Républicaine) : 0.37%
Olivia Marchal (Sans étiquette) : 2.58%
Francesca Di Pietro (Lutte Ouvrière) : 0.49%
Jean-Luc Brault (La République En Marche) : 28.78%
Jean-Claude Delanoue (Parti Communiste français) : 1.70%
Didier Guénin (Parti socialiste) : 4.95%
Guillaume Peltier (Les Républicains) : 29.08%
 

Troisième circonscription (Vendôme)

maurice_leroy_dr_campagne.jpg   marlene_martin_0.jpg

On termine notre tour des circonscriptions avec la 3ème circonscription, celle de Vendôme.  Le député sortant UDI, Maurice Leroy est en tête de ce premier tour. Il a petit matelas d'avance sur la candidate de la République en Marche, Marlène Martin, arrivée deuxième.
Plus de 38% des électeurs du nord du département ont voté pour l'actuel président du conseil départemental. Il n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations. Il a tout de même indiqué dans un communiqué de presse que "Les Loir-et-Chériens sont désormais face à un choix clair. Dimanche prochain, feront-ils gagner le pluralisme ? Ou donneront-ils tout le trousseau de clés de la Maison France à un seul et unique parti ?  
Attention ! Je vous alerte sur le danger qu'il y aurait pour notre Démocratie française à donner tout le pouvoir à un seul et unique Parti pour les cinq années à venir. Le 18 juin, je vous appelle à résister à la déferlante du Parti En Marche ! Face à une Assemblée nationale « En Marche », axée sur les grandes villes et la métropolisation, je serai le défenseur de la ruralité !"
.

Face à ce ténor de la politique en Loir-et-Cher, Marlène Martin, la candidate de la République en Marche ! Elle a recueilli ce dimanche 29.95% des voix avec pour conséquence de reléguer le Front national et Jean-Yves Narquin à la 3ème place non qualificatif de ce scrutin puisqu'il n'a réuni que 14.73% des suffrages.  

Marlène Martin, candidate La République En Marche dans la troisième circonscription de Loir-et-Cher : 


 

Les résultats :

Burhan Caglar (Parti Egalité Justice) : 0.31%
Claude Lamy (Lutte Ouvrière) : 0.73%
Marlène Martin (La République En Marche) : 26.95%
Patrick Callu ( Parti Communiste français) : 3.59%
Christian Guellier ( EELV/PS) : 5.90%
Catherine Evesque (Union Populaire Républicaine) : 0.61% 
Jean-Yves Narquin (Front national) : 14.73%
Cécile Rivière (La France Insoumise) : 9.07%
Maurice Leroy (UDI/Les Républicains) : 38.11%

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don