Accueil
Législatives en Vendée : Zoom sur la quatrième circonscription
Partager

Législatives en Vendée : Zoom sur la quatrième circonscription

Un article rédigé par Auberi Maitrot, Tanguy Papin - RCF Vendée, le 9 juin 2022  -  Modifié le 9 juin 2022
Législatives Vendée 2022 Besse veut reconquerir le bocage: Zoom sur la 4eme circonscription de Vendée

Qui sont les candidats, quels sont les sujets forts de chaque circonscription ? Pour vous aider à y voir plus clair dans les élections législatives du 12 et 19 juin, cette semaine RCF vous résume les enjeux de chaque circonscription une à une. Aujourd’hui, la quatrième circonscription.

circo 8504 @BOGAERTCindy circo 8504 @BOGAERTCindy

Elle couvre le Nord-Est du département, des Herbiers à Mortagne-sur-Sèvre, en passant par Pouzauges, Montaigu-Vendée et Saint-Fulgent. En tout 102 000 personnes sont inscrites sur les listes électorales. Avant 2017 et la vague En Marche, cette circonscription a toujours été à droite. Elle a très longtemps été tenue par Philipe de Villiers. C’est ensuite son assistante parlementaire Véronique Besse qui a été élue trois fois. Il y a 5 ans elle a décidé de ne pas se représenter : touché par la loi sur le non cumul des mandats, elle a choisi de se consacré à sa ville des Herbiers et à son agglomération. C’est a ce moment que, comme toute la Vendée, le Nord-Est a basculé En Marche. A noté que c’est même là qu’Emmanuel Macron a fait l’un de ses meilleurs scores à la dernière présidentielle.

Un retour de Véronique Besse sans grande concurrence

L'ancienne députée s’est déclarée candidate assez tardivement, il y a environ six semaines. Depuis elle enchaine les visites dans toute la circonscription. Elle bénéficie d'un bon ancrage dans la localité des Herbiers selon Freddy Roy, chargé de cours à l’ICES et à la Sorbonne Paris Nord : 

Son grand-père a été maire de Mouchamps, elle-même a été maire de Mouchamps, elle a travaillé à Alouette et elle est extrêmement présente sur le terrain. 

En face d’elle, pas de candidat LR et pas de candidat Reconquête. Les spécialistes supposent que son amitié avec Phillipe de Villiers lui a évité un affrontement avec un candidat d’Eric Zemour. Il y’a tout de même une liste Debout la France, représenté par un médecin choletais, figure anti vaccin, et un représentant du RN, Bruno Dalcantara. Cet habitant du Boupère se présente pour la première fois à un scrutin. Son suppléant est Jean-Patrick Fillet, une figure connue dans le département. Mais l’extrême droite a peu convaincu en avril dernier.

La NUPES a choisi une candidate du Parti Communiste dans une zone qui connait quasiment le plein emploi. Selon Freddy Roy il est donc impensable de voir la gauche au deuxième tour : 

Ça serait un séisme en France que Les Herbiers envoie à l'Assemblée nationale un député communiste. 

Parmi les candidats restants, il y’a une liste de Lutte ouvrière, un représentant de Vendécologie, un binôme du Mouvement de la Ruralité et une liste Solidarité et Progrès.

Reste l'autre candidate la plus notable : la sortante Martine Leguille-Balloy, représente Emmanuel Macron et Ensemble Citoyen. Elle a été élu il y a 5 ans et depuis cette avocate semble avoir convaincu les habitants du Bocage. Selon Freddy Roy cela va donc ce jouer entre ses deux fortes personnalités :

C'est très compliqué, la façon dont les votants se décident aux législatives. Dans les années 80, j'avais fait une étude sur le vote des électeurs. Elle montrait que les électeurs, qui votaient à gauche dans les cantonales et municipales, votaient aussi plus centre droit aux législatives.  

Enfin, en embuscade, une candidature de dissident : Denis Le Bars porte les couleurs de la majorité présidentielle sans l’aval d’Emmanuel Macron. Une situation dénoncée par des pontes de La République En Marche comme Richard Ferrand et Stanislas Guerini, mais la loi lui permet de se servir de son nom. Ce journaliste est directeur des rédactions de la radio Alouettes, même s'il a pris du recul sur cette fonction le temps du scrutin. Et sa force c’est qu’il est très connu dans le Bocage, notamment autour de Pouzauges. Il pourrait bénéficier d’une petite guéguerre de notoriété entre Pouzauges et Les Herbiers, qui centralisent tous les services.

Le train au centre de tous les programmes

L’un des enjeux importants est le désenclavement, la réhabilitation de la ligne entre Les Herbiers et Cholet. Une première étude, rendue à l’été 2021, a identifié un potentiel de fréquentation très intéressant, à hauteur de 500 000 voyages par an, dont les tiers seulement pour le Puy du Fou. La région Pays de la Loire a lancé il y’a quelques mois une nouvelle évaluation du coût  de réhabilitation de la ligne de train déjà existante. On devrait avoir les résultats au début de l’année 2023.

L’une des autres préoccupations des entrepreneurs du Bocage et de Montaigu-Vendée, c’est de pouvoir accueillir de futurs employés dans les meilleures conditions. Le Nord du département est l’un des endroits de France où il y’a le moins de chômage. Il faut donc attirer de la main-d’œuvre. Sauf que certains services ne suivent pas, comme les services médicaux, sans parler de la pénurie de logement. Le recrutement devient donc un vrai casse-tête pour les chefs d’entreprises. Christine Fonteneau est la directrice générale des Brioches Fonteneau, implantées à Terre de Montaigu :

On a des postes qui sont sous intérim alors qu'on voudrait les passer en CDI, des services et perspectives en développement : nous avons besoin de beaucoup de nouveaux collaborateurs. 

La lutte pour la quatrième circonscription s'annonce encore très serrée dans les derniers jours de la campagne.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don