Accueil
RCF Législatives britanniques : les travaillistes écrasent les conservateurs

Législatives britanniques : les travaillistes écrasent les conservateurs

Un article rédigé par Manon Muller - RCF, le 5 juillet 2024  -  Modifié le 5 juillet 2024

Après 14 ans de règne, les conservateurs ont cédé leur place ce jeudi aux travaillistes. Ils remportent 410 sièges contre près de 136 pour les conservateurs, leur pire score depuis le début du XXe siècle. Ce vendredi, Rishi Sunak a annoncé sa démission au poste de Premier ministre, et laisse ainsi sa place au leader de gauche modérée, Keir Starmer, qui devient le 7e Premier ministre travailliste du Royaume-Uni. De son côté, l'extrême droite entre au parlement avec un score historique de 14% des voix. 

Traversé par de multiples crises, le Royaume-Uni devrait connaître un changement sans précédent. - ©Pixabay Traversé par de multiples crises, le Royaume-Uni devrait connaître un changement sans précédent. - ©Pixabay

Le Labour party revient en vainqueur et remporte la majorité absolue au parlement britannique, en laissant derrière lui sa défaite d’il y a cinq ans. Keir Starmer promet d'incarner le "changement" et "le renouveau national" une fois arrivé à Downing Street. 

Traversé par de multiples crises, parmi lesquelles, le Brexit, l'envolée des prix ou encore la valse des Premiers ministres, le Royaume-Uni devrait connaître un changement sans précédent. 

 

Des mesures phares 

Parmi les mesures annoncées par le parti travailliste, l’ancien avocat de 61 ans affirme vouloir relancer la croissance, redresser les services publics, renforcer les droits des travailleurs et réduire l'immigration. 

Keir Starmer a annoncé ne pas revenir sur le Brexit mais prévoit de rapprocher le Royaume-Uni de l’Union Européenne. "Je ne vous promets pas que ce sera facile. Il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton pour changer un pays. Cela demande un travail difficile, un travail patient, un travail déterminé." a-t-il exprimé.

Réparer les pots cassés 

Les conservateurs restent la principale opposition avec près de 140 sièges, mais leur chef Rishi Sunak, cinquième Premier ministre conservateur depuis 2010, a vu sa popularité chuter considérablement. Plusieurs échecs lui sont attribués, parmi eux, la montée des prix des deux dernières années qui a appauvri les familles, plus nombreuses que jamais à dépendre des banques alimentaires. Le service public de santé est également touché de plein fouet, avec des délais de rendez-vous de plusieurs mois.

Le nouveau gouvernement devra faire "des choix difficiles" face à "l'ampleur du défi", a prévenu Rachel Reeves, future ministre des Finances, une première pour une femme au Royaume-Uni. 

L'extrême droite entre au Parlement

Le parti anti-immigration et anti-système Reform UK fait son entrée au Parlement avec quatre sièges, un record. Son chef, figure de la droite dure Nigel Farage, devient député au bout de la huitième tentative. « C’est énorme les gars », s’est félicité Nigel Farage. Le parti est classé en deuxième position dans plusieurs circonscriptions, devant les conservateurs, en particulier dans le nord populaire de l'Angleterre.

Les libéraux démocrates en troisième position 

Les libéraux-démocrates (centristes) entrent à la Chambre des Communes avec 71 députés et deviennent ainsi la troisième force du paysage politique britannique. Du côté des Verts, ils gagnent quatre sièges contre un seul auparavant. En Écosse, les indépendantistes du Scottish National Party ne remportent que huit des 57 circonscriptions. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don