Accueil
RCF Législatives 2024 : Quels résultats pour le premier tour en Haute-Normandie ?
Partager

Législatives 2024 : Quels résultats pour le premier tour en Haute-Normandie ?

Un article rédigé par Louis Bachelet - RCF Haute-Normandie, le 1 juillet 2024  -  Modifié le 8 juillet 2024
Journal normand Le bilan du premier tour des élections législatives 2024 en Normandie

C’est peut-être la vraie bonne nouvelle de ce premier tour des législatives : le taux record de participation. Comme au plan national, les Normands étaient au rendez-vous des urnes avec une moyenne autour de  65 % de participation en Haute-Normandie. 10 circonscriptions distinctes sont présentes en Seine-Maritime et 5 dans le département voisin de l'Eure. Le Rassemblement national arrive en tête des circonscriptions de Seine-Maritime (6/10) comme de l’Eure (5/5).

RCF Normandie (CC) à partir d'une photo de ZeusUpsistos RCF Normandie (CC) à partir d'une photo de ZeusUpsistos

Une confirmation pour le RN dans l'Eure

Dans les cinq circonscriptions de l’Eure, c’est le Rassemblement National qui arrive en tête des scrutins. En effet, le parti de Marine Le Pen dépasse 40% dans toutes les circonscriptions, parfois largement comme dans la 3ème où le député sortant Kévin Mauvieux atteint les 48,88 % dès le premier tour.

En 2022, le RN l’avait déjà emporté dans 4 des 5 circonscriptions de l’Eure, bien souvent au coude à coude avec la majorité présidentielle, battue à moins de 5 pts de pourcentage. Seul le socialiste Philippe Brun l’avait remporté de justesse à 50,45% des voix contre la candidate RN Chrystelle Saulière.

Le RN paraît donc avoir considérablement renforcé sa base électorale euroise au sortir de ce premier tour des élections législatives de 2024, avec une évolution de plus de 10% par rapport au premier tour des élections législatives de 2022 dans chaque circonscription.

Malgré cette domination, l’enjeu des alliances, des désistements en cas de triangulaire, et des reports de voix paraît crucial, surtout dans la 4ème circonscription où le candidat RN Patrice Pauper a devancé le socialiste et député sortant Philippe Brun de 7 points en atteignant 41% des voix. Pour le moment aucune consigne claire n’a été donnée par le président de la République ou par les cadres du parti Ensemble.

Sur cette circonscription, la candidate de la majorité présidentielle, Anne Terlez a quant à elle, obtenu 17,46 % des suffrages exprimés, finissant ainsi 3ème de ce premier tour.

Sa réaction et ses consignes de vote, en cas de désistement, sont donc très attendues des deux finalistes. 

Des circonscriptions plus disputées en Seine-Maritime

Une progression moins fulgurante pour le RN chez les Seinomarins, et notamment pour les habitants des deux métropoles Rouen et Le Havre. Un phénomène qui reflète assez nettement le clivage politique entre les métropoles et les territoires ruraux.

A Rouen, dans la première circonscription, c’est la socialiste Florence Hérouin-Léautey qui l’emporte avec 44,44 % des voix, loin devant les deux autres finalistes : le député sortant Ensemble Damien Adam à 27,62 % et Grégoire Houdan pour le RN à 18,99 %.

Pour la deuxième circonscription, c’est le communiste Edouard Bénard qui l’emporte avec 48,64 % des voix  devant la candidate de Jordan Bardella, Pauline Daniel qui atteint 28,24 % des voix.

Au Havre, des résultats plus resserrés qui nous renvoie à l’enjeu des désistements en cas de triangulaire. En effet, dans la 7ème circonscription, c’est la député sortante Horizon et ancienne ministre Agnès Firmin-Lebodo qui est arrivée en tête à 34,83 % des voix, suivie de la candidate RN Anaïs Thomas à 28,63 %, et la socialiste Florence Martin-Péréon 28,62 %.

Dans la 8ème  circonscription, c’est également le député sortant communiste qui décroche le plus de voix au premier tour avec 42,82 % des voix, Isabelle Le Coz (RN) en obtient quant à elle 31,32 %, et le troisième finaliste Régis Debons pour horizon obtient 21,24 %.

Le Havre est donc un bel exemple de l’enjeu des désistements en cas de triangulaire, le maire du Havre, Edouard Philippe ayant déjà annoncé que les candidats Horizon ayant fini troisième, devront se désister dans les cas où le RN ou LFI seraient en passe de gagner, au profit des candidats qu’il juge « républicain ».

Du côté des circonscriptions plus rurales, C’est le RN qui l’emporte de manière plus ou moins serrée, de 33,77 % Pour Vanessa Lancelot dans la 2ème, à 45% pour Robert Lebourgeois dans la 10ème.

On peut par la même occasion constater que des députés implantés et médiatiques sont mis en difficulté : Le communiste Sébastien Jumel arrive 10 points derrière le candidat de l’Union Nationale Patrice Martin et ses 44,90 % dans la 6ème circonscription. Dans la 5ème circonscription Gérard Leseul a lui 8 points de retard sur le RN et Jean-Cyril Montier qui ont attiré 41,39% des suffrages exprimés. L’insoumise Alma Dufour compte environ 7 points de retard sur son concurrent RN Guillaume Pennelle dans la 4ème circonscription. Circonscription dans laquelle Laurent Bonnaterre (Horizon), arrivé en 3ème place avec 24,71% a par ailleurs décidé de se retirer.

L’issue du second tour va donc être liée aux alliances, barrages, reports de voix et désistements qui auront lieu au cours de cette semaine.

Rendez-vous le 7 juillet au soir pour les résultats du second tour.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©DR
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Journal normand

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don