Accueil
RCF Législatives 2024: Les candidats de la circonscription de Vichy
Partager

Législatives 2024: Les candidats de la circonscription de Vichy

Un article rédigé par Jérémi COULON - RCF Allier, le 19 juin 2024  -  Modifié le 19 juin 2024

4 candidats se présentent sur la circonscription de Vichy. Ils sont présentés dans cet article dans l'ordre préfectoral (tirage au sort du dimanche 16 juin)

rcf03 rcf03

LR : Nicolas RAY (Supp. Valérie LASSALLE)

Député sortant. Score obtenu en 2022: 60,98%

NR

Âge : 43 ans

Profession : Inspecteur principal des Finances publiques (en disponibilité depuis mon élection comme député en juin 2022)

Mandats électoraux: Député sortant élu en 2022, Conseiller municipal et Rapporteur du Budget de Bellerive sur Allier depuis 2014

Lien avec le territoire : Je suis né à Vichy, de parents commerçants à Vichy et Cusset dans le secteur automobile. J’ai suivi toute ma scolarité jusqu’au bac sur l’agglomération vichyssoise. Après mes études Paris et un premier poste dans le Cantal, je suis revenu dans l’Allier à titre professionnel en 2012, comme Inspecteur principal des Finances publiques à la Direction départementale de l’Allier. J’ai également été agent comptable de la Chambre d’Agriculture de 2019 à 2022.

Suppléante: Valérie LASSALLE

Quel député serez-vous ?

Un député de fidélité et de proximité, porteur de nos valeurs républicaines. Je continuerai d’être le Porte-parole de mon territoire à Paris pour défendre les dossiers locaux, et non le Porte-parole d’un parti ou d’une alliance électorale de circonstance. Face aux programmes démagogiques de certains candidats, je serai un député du courage et de la responsabilité. Je serai un député engagé à 100% à l'Assemblée nationale et à 200% sur le terrain. En résumé, un député dans la continuité de mon trop court mandat de 2022 à 2024.

Quelle priorité pour le pays ?

- Restaurer l’autorité et la sécurité de sorte que chaque délit soit rapidement sanctionné et que les zones de non-droit soient éradiquées.

- Améliorer le pouvoir d’achat en récompensant davantage le travail.

- Garantir l’accès aux soins en déployant toutes les solutions possibles

- Défendre notre ruralité et nos agriculteurs qui doivent vivre de leur travail.

Quel(le) Premier(e) ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ?

Un Premier ministre courageux, respectueux des corps intermédiaires, des élus locaux et des institutions, un dirigeant responsable et rassembleur, qui ne soit pas dans la communication systématique ou dans la démagogie permanente, une femme ou un homme à la hauteur des immenses enjeux de notre pays.  

RN : Rémy QUENEY (Supp. Viviane MONNAY)

RQ

Âge : 55 ans

Profession : diplomate

Mandats électoraux : aucun

Lien avec le territoire : Origine auvergnate (père natif de Clermont) et fréquents séjours en Auvergne et dans le Bourbonnais. Volonté de venir s'installer dans le bassin vichyssois, après des années en ambassades.

Suppléante : Viviane Monnay

Quel député serez-vous ?

Mon objectif est de contribuer, avec le concours des électeurs de la circonscription de Vichy, à la formation d'un gouvernement d'union nationale, disposant d'une majorité absolue.

Je porterai à Paris les préoccupations locales et agricoles, les dossiers du contournement nord-ouest de Vichy, du désenclavement et de la réindustrialisation, de la lutte contre les déserts médicaux.

Quelle priorité pour le pays ?

L'apaisement, qui suppose la sécurité, premier droit des Français ; le redressement économique et civilisationnel du pays.

Quel Premier ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ?

Jordan Bardella, seul apte à former un gouvernement d'union nationale incluant des patriotes de tous bords, de toutes origines, contre les deux extrêmes : bloc islamo-gauchiste et bloc macroniste sans foi ni loi, qui conduiraient, l'un comme l'autre, la France au chaos.

Lutte ouvrière : Jean-François RAMEAU (Supp. Joëlle BOTTERO)

JFR

Age: 72 ans.

Profession: Enseignant à la retraite.

Mandat électoraux: aucun

Lien avec le territoire: Je milite pour les idées révolutionnaires dans le département de l'Allier depuis de nombreuses années, devant les entreprises, sur les marchés ou dans les escaliers de HLM. Nous organisons aussi de nombreuses réunions. Pour nous faire de la politique est une activité régulière et pas seulement électorale.

Suppléante: Joëlle Bottero

Quel député serez-vous ?

Les députés de Lutte ouvrière représenteront le camp des travailleurs, ils voteront toutes les mesures qui pourraient aller dans le sens de l'amélioration du sort de ceux qui travaillent, qui sont au chômage ou en invalidité ou qui vivent des minima sociaux. Ils s'opposeront aux mesures contre les travailleurs quel que soit le gouvernement et tenteront de mobiliser les travailleurs contre de telles mesures.

Quelle priorité pour le pays ?

Les priorités, ce sont celles de l'amélioration des conditions de salaire, de travail, de vie de tous les travailleurs, de ceux qui font tout tourner dans la société. Il est nécessaire que le salaire minimum, les pensions, les allocations soient portés à 2000 euros nets par mois, c'est le minimum pour vivre à peu près décemment et ne pas se contenter de survivre.

Quel(le) Premier(e) ministre pour diriger le pays ?

Quel que soit le premier ministre, l'amélioration du sort des travailleurs ne  pourra venir que de leurs mobilisations. Le RN montre déjà qu'il est prêt à revenir sur ses promesses pour les plus pauvres, la gauche a trahi les espoirs des travailleurs à chaque fois qu'elle a été au gouvernement. Pour nous les travailleurs n'ont pas le choix, s'ils veulent améliorer leur sort, s'ils ne veulent pas se laisser entraîner dans des perspectives guerrières, ils doivent s'organiser pour se défendre.

Nouveau front populaire : Aline JEUDI (Supp. Christine BOUARD)

AJ

Âge : 45 ans
Profession : Manager commerciale d'une PME conceptrice fabricante de produits dentaires et dispositifs médicaux 
Mandats électoraux  : Conseillère municipale de Gannat, Conseillère communautaire
Lien avec le territoire : je suis issue d'une famille de maraîchers de BIOZAT, la famille LEMOINE, et j'habite à GANNAT. Je suis première secrétaire fédérale du Parti socialiste de l'Allier. C'est donc mon territoire, celui d'où je viens et où je vis que j'entends défendre à l'Assemblée nationale.
Suppléante : Christine BOUARD

Quelle députée serez-vous ?
Élue députée, je porterai à Paris, dans le cadre du Nouveau Front Populaire, les problèmes spécifiques de notre territoire, des villes moyennes et des villages, de la ruralité. Élue de terrain, et convaincue que les ruptures à mettre en œuvre nécessitent la participation de toute la société, je serai au cœur de la circonscription pour construire les réponses avec les habitants. Je veux que notre circonscription ait une voix forte à Paris : pour le retour des services publics, pour faire reculer les déserts médicaux, pour préserver un cadre de vie sain et développer l'emploi chez nous. Je porterai aussi l'urgence social au parlement, ainsi que la nécessité d'agir pour l'égalité entre les femmes et les hommes et contre les discriminations.

Quelle priorité pour le pays ?

Ma priorité pour le pays est d'en finir avec le chaos qu'a semé Emmanuel Macron : il faut donner une réalité à nos valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité. J'agirai pour que les réformes législatives permettent à toutes et tous de vivre une vie digne. L'une des mesures prioritaire sera donc l'augmentation des salaires, du point d'indice des fonctionnaires, et des prix rémunérateurs pour les agriculteurs.

Quel(le) Premier(e) ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ? (3 lignes)

L'enjeu n'est pas aujourd'hui le Premier ministre, c'est la majorité : il faut une majorité du Nouveau Front Populaire pour barrer la route à la droite et à l'extrême-droite et pour changer la vie. C'est le parlement qui détient le pouvoir législatif. Le choix du Premier ministre est secondaire.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don