Accueil
RCF Législatives 2024 : les candidats de la 4ème circonscription du Puy-de-Dôme
Partager

Législatives 2024 : les candidats de la 4ème circonscription du Puy-de-Dôme

Un article rédigé par Hadrien Barrau et Clémentine Crozat - RCF Puy de Dôme, le 26 juin 2024  -  Modifié le 26 juin 2024

6 candidats se présentent sur la quatrième circonscription du Puy-de-Dôme, en vue du 1er tour des élections législatives anticipées qui se tiendra le dimanche 30 juin. 

La 3eme circonscription comprend une grande partie du pays d'Issoire, et va jusque dans la métropole clermontoise à Aubière La 3eme circonscription comprend une grande partie du pays d'Issoire, et va jusque dans la métropole clermontoise à Aubière

Delphine Lingemann (MDM) 

.

Age : 51 ans 

Profession : enseignante associée à l'université 

Mandats électoraux : Députée sortante et conseillère municipale

Liens avec le territoire : Je suis née à Issoire, j'y ai effectué ma scolarité jusqu'au lycée. Avec ma famille, j'ai habité à Issoire, avant de déménager près de mon lieu de travail à Aubière où j'enseigne depuis 2005 au campus des Cézeaux. 

Suppléant : Christian Poinsot, ingénieur agronome et chef d'entreprise 

Quelle députée serez-vous ? Présente sur le terrain et efficace à Paris pour faire réussir notre territoire et la France. Une députée proche de chacun, à l'écoute de tous, qui cherche à rassembler et non diviser. Une députée sincère, engagée en politique pour améliorer le quotidien des habitants, et non pour faire de la "politique politicienne". Une députée fidèle aux valeurs républicaines et respectueuse de nos institutions

Quelle priorité pour le pays ? Agir pour améliorer le pouvoir d'achat, assurer la sécurité dans nos villes et nos campagnes, lutter contre les inégalités sociales et territoriales, soutenir le développement économique et écologique de la France, faire entendre une voix claire et forte de la France en Europe et dans le monde. 

Quel(le) Premier(e) Ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ? Un Premier Ministre compétent, responsable et consensuel issu de l'union de toutes les forces progressistes et républicaine, de la gauche modérée à la droite républicaine, à l'image de Gabriel Attal ou de l'ancien Premier Ministre, Edouard Philippe.

Pascale Sanchez (REC) 

.

Age : 64 ans 

Profession : cheffe d'entreprise

Mandats électoraux : / 

Liens avec le territoire : Habitante du Crest puis d'Orcet, mon secteur professionnel s'étend de Clermont-Ferrand à Brassac-les-Mines. Conseillère communale d'action sociale durant 10 ans, j'ai pu voir les difficultés des personnes, notamment âgée en territoire rurale. 

Suppléant : Guillaume Perrin 

Quelle députée serez-vous ? Je souhaite mettre mon expérience et ma passion au service de la population et de la France. Je crois en une politique de proximité, à l'écoute des citoyens, des élus locaux, et du monde professionnel. La dépendance et la vulnérabilité ne sont pas assez traitées au plan national, ma priorité ira vers les personnes âgées ou handicapées. 

Quelles priorités pour le pays ? La sécurité de tous doit être une priorité. Ensuite, stopper l'immigration massive. Enfin, stop au matraquage fiscal ! Notre pouvoir d'achat s'effondre car nous passons notre vie à payer toujours plus de taxe et d'impôt.

Quel(le) Premier(e) Ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ? Une personne suffisamment loyale, forte et intègre ne craignant pas d'appliquer les priorités énumérées ci-dessus. Il faut arrêter avec le politiquement correct et les non-dits qui ont desservi la France pendant des décennies. 

Valérie Goléo (UG) 

.

Age : 55 ans 

Profession : cadre en bureau d'étude technique 

Mandats électoraux : conseillère d'opposition au conseil municipal d'Issoire

Liens avec le territoire : Je suis née à Issoire, j'ai fait mes études à Clermont-Ferrand et après une partie de ma vie à Paris et Nice, je suis revenue à Issoire en 2010 pour accompagner ma mère dans sa maladie. 

Suppléant : Alain Bidet

Quelle députée serez-vous ? Mon but est de porter un programme de rupture mais surtout de garder le lien avec ma circonscription. Il faut redonner aux collectivités les moyens d'apporter les réponses aux besoins de leur territoire. Je veux également proposer la création d'outils innovants avec les citoyens pour qu'ils retrouvent leur place. La politique, au sens noble du terme, doit être l'affaire de tous. 

Quelles priorités pour le pays ? La priorité, c'est une France plus sociale et plus respectueuse de notre environnement. Il faut renforcer nos services publics ; augmenter le SMIC, les pensions, les salaires ; appliquer la règle verte et proposer une réelle planification écologique, c'est une urgence. 

Quel(le) Premier(e) Ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ? Le groupe majoritaire à l'issue des élections fera la proposition qui sera ensuite discutée par tous notre Nouveau Front Populaire. Mais un Premier Ministre qui défende la justice sociale et environnementale.

Benjamin Chalus (RN) 

.

Age : / 

Profession : gestionnaire d'approvisionnement 

Mandats électoraux : / 

Liens avec le territoire : / 

Suppléant : David Enrique 

Quel député serez-vous ? Mon objectif sera de lutter contre l'insécurité grandissante, et de permettre aux Français de vivre dignement en leur rendant leur pouvoir d'achat. Je m'efforcerai d'élaborer des lois justes, qui contribuent au débat parlementaire, avec sérieux, écoute et transparence. 

Quelles priorités pour le pays ? Les principales priorités pour la France consistent d’abord à assurer la sécurité des Français face à l’ensauvagement croissant de notre société, puis à leur permettre de vivre dignement en restaurant leur pouvoir d’achat.

Quel(le) Premier(e) Ministre pour le pays ? Pourquoi ? En cas de victoire à ces élections, le Premier Ministre sera Jordan Bardella, car comme le montrent différents facteurs comme les résultats des élections du 9 juin dernier, les Français souhaitent une autre gouvernance que celle du mépris.

Florence Dubessy (LR)

.

Age : 58 ans 

Profession : professeur des écoles

Mandats électoraux : Vice-présidente au conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, Conseillère municipal d'Issoire, vice-président de l'agglo pays d'Issoire

Liens avec le territoire : Originaire de Cournon-d'Auvergne, j'habite Issoire depuis 20 ans 

Suppléant : Bertrand Barraud, maire d'Issoire

Quelle députée serez-vous ? Je serai une élue de terrain et d'expérience. J'ai toujours porté un projet clair au service de nos concitoyens : pouvoir d'achat, sécurité, défense des territoires ruraux, des services de proximités, soutien à nos entreprises. Aujourd'hui notre pays a besoin de stabilité. Je suis fidèle aux valeurs d'une droite républicaine indépendante. 

Quelles priorités pour le pays ? Redresser la France, restaurer l'ordre et protéger nos libertés. Redonner du pouvoir d'achat aux Français pour que notre pays retrouve sa prospérité.

Quel(le) Premier(e) Ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ? Loin des agitations politico-politicienne de Paris, ma priorité pour l'instant est d'œuvrer pour mon territoire et ses habitants. 

François Marotte (EXG) 

.

Age : 34 ans

Profession : employé

Mandat électoraux : /

Liens avec le territoire : /

Suppléant : Claude Dufour, ouvrier retraité, 70 ans

Quel député serez-vous ? Je dénoncerai tous les politiciens, qui peuvent promettre ce qu'ils veulent, mais qui s'aplatissent devant la propriété privée, donc devant la grande bourgeoisie en réalité. Et je dénoncerai toutes les manœuvres de l'État, l'armée et la police qui sont à son service.

Quelles priorités pour le pays ? La priorité pour les travailleurs est de ne pas se laisser entraîner dans une troisième guerre mondiale. À quoi servira le droit de partir à la retraite à 62 ou 60 ans, si l'on meurt à 20 ans dans une nouvelle guerre ? À quoi servira un salaire indexé sur l'inflation si l'on se retrouve sous les bombes ?

Quel(le) Premier(e) Ministre pour diriger le pays ? Pourquoi ? Ce n'est pas d'un Premier Ministre dont les travailleurs ont besoin, mais de retrouver confiance dans la force collective, pour s'opposer ensemble à toutes les attaques des gouvernements de gauche, de droite voire d'extrême droite.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don