Accueil
Le voyage du pape François à Chypre met en lumière la crise migratoire
Partager

Le voyage du pape François à Chypre met en lumière la crise migratoire

RCF, le 2 décembre 2021  -  Modifié le 2 décembre 2021
L'actu chrétienne Le pape François entame un voyage à Chypre et en Grèce

Pour son 35e voyage international, le chef de l’Église catholique entend "rappeler les valeurs de la fraternité avec tous". Après Chypre, le pape François se rendra en Grèce, et, comme il l'avait promis, il retournera au camp de Moria sur l'île de Lesbos. Un voyage pour mettre en lumière la crise migratoire dans un contexte tendu depuis le naufrage dans la Manche, qui a coûté la vie à 27 personnes le 24 novembre dernier.

Ayia Napa, à Chypre. ©Unsplash Ayia Napa, à Chypre. ©Unsplash

À la rencontre des petites communautés chrétiennes de l’île

"Un voyage pour transmettre et rappeler les valeurs de la fraternité avec tous", a annoncé Mgr Selim Sfeir, archevêque maronite de Chypre, lors d’une conférence de presse. Pour son 35e voyage international depuis qu'il a été élu pape en 2013, François se rendra en Grèce après une visite à Chypre "pour soutenir spirituellement nos communautés catholiques maronites et latines, pour qu’elles persévèrent dans la vocation de joie, de foi, d’espérance et d’amour". Un voyage sous le signe de l'œcuménisme et de la fraternité.

Malgré les tensions géopolitiques qui divisent l'île depuis plus de 40 ans, ce voyage pontifical ne concernera pas "les aspects politiques". Chypre est divisée entre une partie sud, majoritairement chrétienne et le nord-est, principalement musulman. Attendu en République de Chypre, la partie sud, le pape François "ne touchera certainement pas aux aspects politiques" mais "exprimera sa solidarité avec sa population sans faire de distinction", prévient Mgr Selim Sfeir, qui espère "un message de réconciliation".

 

"Une situation dramatique en Grèce, de plus en plus de réfugiés ont faim"

 

L’île de Chypre frappée par la crise migratoire

Porte d’entrée vers l’Europe, Chypre attire chaque année des milliers de migrants. C’est même l’une des îles de méditerranée qui attire le plus de réfugiés, essentiellement de Syrie ou du continent africain. Le pape François aurait prévu de rentrer à Rome en compagnie de réfugiés, comme il l’avait fait en 2016 à son retour de Lesbos.

Ce dimanche 5 décembre, justement, il sera de retour au camp de Moria, comme il l’avait promis. Et ce alors que la situation des migrants en Grèce est de plus en plus critique. "Depuis deux mois les réfugiés se voient privés d’une contribution en argent, qui, quand ils étaient à Athènes leur donnait au moins 150 euros pour survivre", explique l’administrateur du Jesuit Refugee Service (JRS) Pierre Salembier, qui est aussi le supérieur de la communauté jésuite de Grèce. Il décrit une situation "absolument dramatique", où "de plus en plus de réfugiés ont faim".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don