Accueil
Le torchon brûle entre le Vatican et l'Ordre de Malte
Partager

Le torchon brûle entre le Vatican et l'Ordre de Malte

Un article rédigé par Jean-Baptiste Le Roux & Christian Vadon - RCF,  -  Modifié le 25 janvier 2017
Le pape a demandé au Grand maître de l'Ordre de Malte de renoncer à sa charge pour le bien de l'Eglise. Fra' Matthew Festing a obtempéré.

Cette démission a été acceptée par le pape François. Mais pour qu’elle soit effective, il faut encore que le gouvernement de l'Ordre de Malte  l’accepte. Une formalité qui devrait avoir lieu samedi. Cela fait plusieurs semaines que les relations entre le Vatican et l'Ordre de Malte sont extrêmement tendues.

L’affaire remonte à l'ouverture fin décembre par le Saint Siège d’une enquête pour faire la lumière sur la décision de l'Ordre de Malte de démettre de ses fonctions le 8 décembre l’Allemand Albrecht von Boeselager, son grand chancelier depuis 2014. Lui a été reproché, l’autorisation de distribuer des préservatifs à des personnes susceptibles de contracter le virus du sida.

Le gouvernement de l'Ordre de Malte a alors jugé inacceptable l’intervention du Vatican pour une décision interne qu’il estime n’être que de son ressort. Mercredi dernier, ce même gouvernement, au nom de la sauvegarde de sa souveraineté, a enfoncé le clou en indiquant ne pas vouloir collaborer avec la commission d'enquêtes. Une décision inadmissible pour le pape François qui a donc convoqué lundi le grand maître de l'Ordre et lui a demandé de se retirer.

Fra' Matthew Festing est celui-là même qui a exigé la démission de son vice-chancelier, qui avait alors refusé. Un renvoi qui avait été notifié en présence du cardinal américain Raymond Burke, représentant du pape à la tête de l'Ordre et placé à ce poste honorifique après avoir été écarté de la Curie romaine pour ses positions, souvent opposées à celles du pape.

Ajoutons que la commission composée de 5 membres nommés par le pape, doit lui remettre d’ici mardi prochain son rapport. Outre l'historique et les causes qui ont conduit à cette lutte intestine à l’Ordre de Malte, il doit proposer des solutions pour en sortir. Jusqu'à l'élection prochaine d'un nouveau Grand maître, l'Ordre sera dirigé par son numéro deux, le Grand commandeur.

L'Ordre de Malte a été fondé à Jérusalem en 1048 lors des croisades comme une communauté d'hospitaliers soignant les malades. Il a été reconnu par le pape en 1113. Aujourd'hui actif dans 120 pays, il gère des hôpitaux et dispensaires, avec 113 500 membres, employés et bénévoles.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don