Accueil
Le temps des bergers
Partager

Le temps des bergers

RCF,  -  Modifié le 1 juillet 2021
C’est le temps des bergers et des marcheurs à l’étoile, de tous ceux qui ont entendu le chant des anges annonçant le projet de paix de Dieu, plus lumineux et tenace que tous les tumultes.
podcast image par défaut

Il est des jours où je me demande si les anges ont quitté le ciel de Bethléem. Je sais que la vie est très dure, sous le ciel de Bethléem. Mais on ne peut faire taire le chant qui a traversé la nuit de Noël, car il vient de Dieu. Et c’est un chant de paix, qui dans la nuit a fait se rejoindre le ciel et la terre. Ce chant a traversé la nuit, il continue à traverser les nuits de l’humanité, aux bruits de guerre, aux lendemains lourds d’inquiétude, mais on ne peut imaginer que ce chant se taise.

 

 

La peur d'Hérode et le massacre des Innocents

La Bible parle aussi des mages, de ces marcheurs à l’étoile qui vinrent jusqu’à Bethléem. Nous en reparlerons. Mais en face d’eux, il parle également d’Hérode, qui prit peur pour son pouvoir et convoqua scribes et sages pour leur demander où devait naître le Messie attendu.

La question que pose Hérode est beaucoup plus profonde qu’il ne semble : plus que celle du lieu où devait naître le Messie, elle est la question de ce que cela bouleverse dans les idées de pouvoir et de grandeur, la crainte d’une autre vision du monde, que l’on peut voir germer dans l’humilité. Hérode interroge. On lui donne toutes les réponses les plus claires. Mais il reste scotché à son palais, écoutant sa peur et préparant une riposte insensée, qu’il déchainera dans une violence terrible et aveugle, dans le massacre des Innocents.
 

Suivre l'étoile

Pourtant, celui qui vient de naître ira à travers villages et collines de Galilée, affirmant : 'Heureux les pauvres, les petits et les humbles.' Il sera de leur nombre. Mais Hérode le craint, désemparé peut-être devant la faiblesse, qu’il ne peut imaginer. On ne pourra faire taire les paroles de Jésus le Galiléen. On ne peut faire taire le chant des anges, annonçant le projet de paix de Dieu.

Et peut-être sommes-nous, en ce Noël, du nombre des bergers qui sont allés annoncer ce qu’ils avaient vu dans la nuit, ou du nombre des marcheurs à l’étoile. Et je m’interroge ce matin. Quels sont nos chemins de bergers et de marcheurs à l’étoile aujourd’hui ? Ceux sur lesquels nous annonçons, aussi humblement que les bergers, ou avec l’assurance sereine des mages, le chemin de clarté que nous avons trouvé dans la nuit ? Oui, c’est le temps des bergers et des marcheurs à l’étoile, de tous ceux qui entendent le chant des anges plus lumineux et tenace que tous les tumultes, et qui suivent sans trêve l’étoile.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Émission Noël et la marche à l'étoile : un autre récit de Noel © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Noël et la marche à l'étoile : un autre récit de Noel

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don