Accueil
Le sprinteur de l'Everest passera le réveillon au sommet du Mont-Blanc !
Partager

Le sprinteur de l'Everest passera le réveillon au sommet du Mont-Blanc !

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 19 décembre 2018
Du 21 décembre au 2 janvier, l'alpiniste Marc Batard, 66 ans, va entamer son épopée de St-Gervais à Chamonix, en passant par le Géant des Alpes et le sommet des Grandes Jorasses.

L'itinéraire est simple : "on partira de Saint-Gervais à 9 heures du matin", "on ira bivouaquer sur les flancs de la Bérengère" raconte Marc Batard. Il ne part pas seul. Il sera accompagné de deux spécialistes de la haute-montagne. Passang Naru Sherpa, qui a gravi 13 fois l'Everest, et Muhamad Ali, qui a gravi 2 fois le K2, et 4 fois le Nagat Parbat, autrement appelée la Montagne Tueuse. "Avec mes 2 partenaires, nous nous préparons à l'ascension de l'Himalaya en 2022" explique Marc Batard. Cette ascension du Mont-Blanc n'est qu'un échauffement avant la vraie ascension, celle du Toit du Monde en 2022. 

Les trois aventuriers espèrent passer la nuit de Noël au sommet du Mont-Blanc. La nuit de la Saint-Sylvestre, au sommet des Grandes Jorasses. Cependant, les prévisions météo ne sont pas bonnes, signale Marc Batard. "On risque d'être ralenti en raison de la météo".  

L'ascension du Mont-Blanc pendant les fêtes de fin d'année, c'est aussi un symbole et un message que souhaite envoyer le sexagénaire. "Il faut respecter la montagne". Pour lui, "la montagne n'est pas suffisamment respectée".  En réponse à la polémique qui avait entouré le Mont-Blanc l'été dernier, et le manque de civisme de la part de certains "alpinistes du dimanche", Marc Batard préfère prévenir. "La voie normale du Mont-Blanc est dangereuse en hiver, ce sont souvent des endroits où il y a des plaques à vent". 

La haute-montagne, un exercice périlleux, mais surtout une histoire d'amour qui continue pour celui qui détient encore aujourd'hui le record du monde de l'ascension de l'Everest. Il y a 30 ans, il a atteint le sommet du Toit du Monde en seulement 22 heures et 29 minutes. "J'aime la montagne, et j'ai surtout la chance d'être resté en pleine forme" plaisante l'alpiniste chevronné. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don