Accueil
Le souffle de la Pentecôte
Partager

Le souffle de la Pentecôte

Un article rédigé par Hervé Perrot - RCF,  -  Modifié le 28 mai 2020
Ce matin Hervé Perrot nous invite à hisser les voiles, à quelques jours de la Pentecôte, pour accueillir le Souffle de l'Esprit Saint

Cet Esprit, il est pour tous sans exclusion et il est là en permanence ; alors comment faire ? Sans doute d’abord se laisser faire, mais aussi hisser les voiles, tendre les voiles, pour que le vent de l’Esprit pousse nos cœurs, nos vies, nos communautés : vers la beauté de la création qui nous est donnée en don de vie à respecter ; vers la beauté de l’Homme digne et libéré ; vers la Divine Beauté qu’est Dieu. S’il est un Don de Dieu signe de l’Esprit, c’est celui des pauvres, et il y a une urgence à les rejoindre, à les écouter pour apprendre d’eux et recevoir ce don particulier que scande toute la Bible jusqu’à la mission de Jésus en Luc 4,18 ; écoutons : « L’Esprit du Seigneur est sur moi …/… Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés… ». Saint Laurent, le patron du Secours Catholique Caritas France, nous en parle comme « le seul trésor de l’Eglise… ». Viens, Esprit Saint, pour que l’Eglise les mette au centre de son cheminement, rayonnant ainsi de la Charité à partir d’eux, c’est une de ses vocations qu’on appelle Diaconie. Viens, Esprit Saint, pour que notre société parte des plus fatigués, oubliés dans cet après confinement, c’est l’enjeu d’une vraie justice et fraternité républicaine.

Reprenons la prière du Sappel, de la Pierre d’Angle et des sœurs de la Bonne Nouvelle : Esprit Saint, toi le « père des pauvres », fais naître en nous un désir toujours plus grand de rejoindre les plus fatigués. Augmente en nous la soif de nous écouter les uns les autres, pauvres et riches, en commençant par le plus oublié. Donne-nous d’apprendre toujours du plus pauvre. Avec lui, nous pourrons inventer de nouvelles manières de vivre ensemble en Église et en humanité. Établis-nous dans la confiance, la paix et la joie pour témoigner de la Vie qui ne connaît aucune frontière. Oui hissons les voiles et laissons-nous convertir par l’Esprit, ce « père des pauvres » comme le nomme une hymne du 12ème siècle : « Veni Sancte Spiritus ». 

Pour aller plus loin : Appel de Siloé

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don