Accueil
Le skipper Arnaud Boissières rencontre les élèves de Mazerat-Aurouze en Haute-Loire
Partager

Le skipper Arnaud Boissières rencontre les élèves de Mazerat-Aurouze en Haute-Loire

Un article rédigé par Élodie Berard - RCF Haute-Loire, le 28 mars 2023  -  Modifié le 28 mars 2023

Située dans l’ouest du département, cette école vient de remporter le concours du journal Le Petit Quotidien grâce à un dessin. Les élèves ont donc eu le privilège d’échanger avec Arnaud Boissières navigateur et skipper professionnel. 
 

Arnaud Boissières a passé deux heures avec les élèves. ©Élodie Berard Arnaud Boissières a passé deux heures avec les élèves. ©Élodie Berard

Une rencontre exceptionnelle pour les 13 élèves de Mazerat-Aurouze. Âgés de 2 à 7 ans, ils se sont intéressés à la route du Rhum, l’une des plus grandes courses de navigation au monde. Lauréats d’un concours, ils viennent de rencontrer Arnaud Boissières. Ce skipper professionnel a terminé 17ème de l’édition 2022.  

Des enfants qui en apprennent plus sur le monde marin


Dans le cadre d’un concours organisé pour faire découvrir la course au large aux enfants, l’école du petit village a réalisé un dessin. En terminant à la première place, les élèves ont pu rencontrer celui qui a aussi participé à plusieurs Vendée Globe

 

Ces enfants posent leurs questions préparées à l’avance avec l’institutrice "est-ce que tu as une salle de bain ? une douche ? Ou de la nourriture ?". Les élèves goûtent aussi les sachets de nourriture. Arnaud Boissières fait également découvrir aux enfants sa combinaison de course.  

 

Mais aussi, des photos faites en mer avec des dauphins, des tortues ou encore des requins. Touché par "l’émerveillement des enfants", Arnaud Boissières fait passer quelques messages sur l’environnement. "Il faut prendre soin de la nature, que ce soit la mer ou l’océan". 
 

Un début de carrière particulier et difficile

 

"La mer m’a sauvé" témoigne le skipper. Victime d’une leucémie à l’âge de 17 ans, Arnaud Boissières se tourne vers la mer.  Avec son père, il va voir la préparation des bateaux dès qu’il le peut. La mer "m’a aidé à vivre moins mal ma maladie" selon le marin. Amoureux du Vendée Globe, il est même au départ de la première édition en 1989 en tant que spectateur. 

 

Très vite, il souhaite devenir navigateur. Comme ceux qu’il observe au départ de cette course maritime mythique. Depuis, Arnaud Boissières rend visite régulièrement aux personnes malades. Pour témoigner de son histoire et porter son message : "il faut voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide". Avant d’ajouter : "regardez l’avenir peut être rose si vous le prenez d’une bonne manière". 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don