Accueil
Le plan "Grand Froid" lancé dans cinq départements
Partager

Le plan "Grand Froid" lancé dans cinq départements

Un article rédigé par Aliénor Vinçotte - RCF,  -  Modifié le 2 janvier 2017
Depuis samedi 31 décembre dernier, un dispositif interministériel a été mis en place pour faire face à la forte chute des températures qui touche toute la France ces derniers jours.

Déclenché du 1er novembre au 31 mars, le plan Grand Froid "vise à informer et protéger la population des effets du froid". Lancé en fonction de la température annoncée par Météo France, ce plan est déclenché par décision préfectorale. Le week-end dernier, cinq départements des régions du Nord et de l’Est du pays tels que la Haute-Marne, la Marne, la Somme, la Seine-Maritime et la Moselle, l’ont enclenché. A Paris, le plan Grand Froid n’a pas été déclenché. En revanche, Eric Pliez, président du Samu social de Paris, a annoncé une augmentation du nombre de maraudes. Ces épisodes de grand froid peuvent être fatals pour les personnes âgées ou les nourrissons peu armés face au gel. Ce plan s’organise en trois niveaux en fonction des températures. 

NIVEAU JAUNE : TEMPS FROID

L’activation de ce premier niveau permet une vigilance modérée et l’ajout de quelques places supplémentaires dans les centres d’hébergement. Il est appliqué quand les températures sont positives la journée mais baissent entre 0°C et -5°C la nuit. 

NIVEAU ORANGE : GRAND FROID

Ce deuxième niveau s’enclenche lorsque les températures ressenties le jour sont négatives et varient entre -5°C et -10°C la nuit. C’est le cas du département de l’Oise qui a décidé d’activer le niveau 2. En plus des maraudes qui sont déjà organisées pour faire des rondes auprès des sans-abris, la police et la gendarmerie sont mobilisées. 

NIVEAU ROUGE : FROID EXTRÊME

Ce dernier niveau active la vigilance maximale. Il s’applique lorsque la température est négative la journée et se situe sous la barre des -10°C la nuit. Pour héberger un plus grand nombre de personnes, la préfecture sollicite les hôpitaux et autres établissements publics tels que les gymnases, les salles communales, etc. 

COMMENT S’APPLIQUE-T-IL ?

Jusqu’en 2008, le plan "Grand Froid" était activé au niveau national. Aujourd’hui, ce sont les préfectures, au niveau départemental, qui décident de déclencher ou pas ce plan, en fonction des températures "ressenties". 

QUELLES SONT LES MESURES MISES EN PLACE ?

Ce dispositif rassemble des mesures recommandées par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) et le ministère de la Santé. L’objectif est d’informer la population sur les risques sanitaires liés au froid. Ce plan s’organise en deux parties : une première partie sur le plan de la communication pour prévenir les personnes des différents risques dus au froid et une seconde partie sur le plan de la prise en charge médicale et sociale et une surveillance accrue à l’égard des personnes fragiles (sans-abris, jeunes enfants, personnes âgées ou malades). Un numéro (le 115) est mis en place, gratuit et disponible à tout moment, pour assurer l’organisation et la permanence des soins. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don