Accueil
Le péché écologique, nouveau péché capital pour l'Église catholique ?
Partager

Le péché écologique, nouveau péché capital pour l'Église catholique ?

RCF, le 12 janvier 2023  -  Modifié le 22 août 2023
L'actu chrétienne Le péché écologique, nouveau péché capital ?

Alors que le 4 juillet la Terre connaissait son jour le plus chaud jamais enrgistré, les Églises chrétiennes continuent d'appeler à une "conversion écologique". En 2019, les évêques réunis au synode pour l'Amazonie proposaient d'inscrire le "péché écologique" dans le droit canon, devenant ainsi le huitième péché capital. Où en est cette proposition aujourd'hui ?

©Unsplash ©Unsplash

L'écologie, un thème récurrent porté par les Églises chrétiennes depuis de nombreuses années

 

Les orthodoxes ont sans doute une conscience écologique plus spirituelle que les catholiques.  En 1997, lors d’une conférence sur l’environnement à Santa Barbara en Californie, le patriarche Bartholomé de Constantinople avait déjà expliqué que "commettre un crime contre la nature" était un péché.

 

Vingt ans plus tard, le 1er septembre 2016, dans son message pour la deuxième Journée de prière pour la Création, le pape François avait lui aussi développé cette idée.  Pendant le Jubilé de la Miséricorde, le pontife avait présenté la sauvegarde de la Création comme une "œuvre de miséricorde spirituelle". Exhortant : "Comme individus et comme participants d’un système qui a imposé la logique du profit à n’importe quel prix, sans penser à l’exclusion sociale ou à la destruction de la nature, repentons-nous du mal que nous faisons à notre maison commune".

 

Bientôt un huitième péché capital ?

 

Le Document final du synode pour l'Amazonie qui s'est tenu à Rome en octobre 2019 entendait punir concrètement "une action ou une omission contre Dieu, son prochain, la communauté et l’environnement" en proposant de créer un huitième pêché capital : le péché écologique.

 

En clair, ce serait  "un péché contre les générations futures qui se manifeste par des actes et des habitudes de pollution et de destruction de l’harmonie de l’environnement, des transgressions contre les principes d’interdépendance et la rupture des réseaux de solidarité entre les créatures."

 

Il faut mettre fin à cette guerre insensée à la création

 

Où en sommes-nous en 2023 ?

 

En mai 2023, à l'occasion de la semaine Laudato si', le pape François invitait les fidèles "à être aux côtés des victimes de l’injustice environnementale et climatique, et à mettre fin à cette guerre insensée à la création".

 

Eau, surconsommation, sécheresses, hausse des températures le pape n'a pas mâché ses mots pour dénoncer la destruction de la création. Il a de nouveau plaidé pour une écologie intégrale exhortant chacun à "la transformation des coeurs, des modes de vie et des politiques publiques".

 

Malgré un engagement spirituel et pédagogique fort en faveur de l'écologie depuis son élection et à la suite de Benoit XVI, surnommé le "pape vert", le pape François n'a pas encore pris de décision quant à la création d'un huitième péché capital. Les évêques réunis lors du synode pour l'Amazonie, il y a plus de quatre ans maintenant, avaient pourtant approuvé l'inscription du "péché écologique" dans le "code canon", le document de référence regroupant les lois de l'Eglise catholique. Alors que le mois de juin 2023 est le plus chaud jamais enregistré dans le monde, des avancées sur ce sujet pourraient être attendues dans les mois à venir.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don