Accueil
Le pape François et le président chinois au Kazakhstan : une rencontre possible ?
Partager

Le pape François et le président chinois au Kazakhstan : une rencontre possible ?

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF, le 12 septembre 2022  -  Modifié le 13 septembre 2022
L'actu chrétienne Le pape François et le président chinois au Kazakhstan : une rencontre possible?

Le pape François s'envole ce mardi 13 septembre pour une visite de trois jours dans la capitale du Kazakhstan. Un 38e voyage hors d’Italie, sous le signe du dialogue interreligieux.

 

© Annett_Klingner de Pixabay © Annett_Klingner de Pixabay

Le pape à la rencontre des autres religions

 

Le pape François a choisi comme destination le plus grand pays d'Asie centrale. Le pape doit rencontrer à son arrivée, ce mardi soir, le président du Kazakhstan avant de participer mercredi et jeudi au VIIe Congrès des dirigeants de religions mondiales et traditionnelles. Pour Michel Chambon, théologien et anthropologue à l’Institut de recherches sur l’Asie, à Singapour, cette rencontre interreligieuse est le sens premier de cette visite. "Le pape François se positionne dans la continuité du concile  Vatican II. L'Église catholique considère que les autres religions ne sont pas une erreur de l'histoire." Pour Michel Chambon, "participer à une rencontre interreligieuse c'est, pour le pape, prendre au sérieux la diversité religieuse qui existe non seulement en Asie mais dans toutes nos sociétés même en Occident".

 

La visite du pape au Kazakhstan coïncide avec celle du président chinois : une rencontre possible ? 

 

C’est dans le cadre de cette rencontre interreligieuse que le pape aurait pu rencontrer le patriarche orthodoxe russe Kirill , proche soutien de Vladimir Poutine. Ce ne sera pas le cas. Le chef de l'Église orthodoxe russe ne fera finalement pas le déplacement. En revanche, hasard du calendrier, le pape François pourrait bien croiser le président chinois.

 

Xi Jinping est lui aussi attendu dans la capitale Kazakh pour signer des accords bilatéraux. Une telle rencontre entre les deux leaders est "peu probable même si elle n'est pas impossible", assure Michel Chambon, car "le Saint-Siège comme la Chine y ont intérêt". "Pour le Saint Siège c'est l'occasion de montrer qu'il reste souverain dans sa volonté de dialoguer avec la Chine. Le Saint-Siège maintient sa politique de la main tendue dans un contexte de raidissement du régime."

 

Pour Pékin, "le pape reste une grande figure des relations internationales : le rencontrer à la marge de l'empire chinois ce n'est pas inviter le pape en Chine". Ainsi, pour Michel Chambon, "cette rencontre serait l'occasion de donner des gages au Saint-Siège, de marquer des points contre Taïwan et de faire un pied de nez aux États-Unis..." Si cette rencontre entre le pape François et le Président chinois avait lieu, il serait sans doute question de l’accord sur la nomination des évêques en Chine. Cet accord est en vigueur depuis 2018. Reconduit en 2020, il arrive à échéance au mois d’octobre.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don