Accueil
Le Pape François en Mongolie : un voyage expliqué par le père Mbumba
Partager

Le Pape François en Mongolie : un voyage expliqué par le père Mbumba

Un article rédigé par Prosper Mbumba, stagiaire RCF Liège - RCF Liège, le 31 août 2023  -  Modifié le 1 septembre 2023
Vitamine C (Liège) Commentaire du voyage du pape en Mongolie par Prosper Mbumba

Les descendants de Genghis Khan s’apprêtent à accueillir le souverain pontife. Le Pape François séjourne en Mongolie du 31 août au 4 septembre. Une visite symbolique dans ce pays de l’Asie Centrale où l’Eglise catholique n'est présente que depuis peu d'années et où cette religion n'est pratiquée actuellement que par une minorité de Mongols. 

© Prosper Mbumba, RCF Liège © Prosper Mbumba, RCF Liège

Plus de huit heures de vol vont conduire le Pape François à la rencontre de mille cinq cent baptisés (sur trois millions d’habitants) et deux prêtres autochtones. L'Eglise catholique mongole fondée en 1992 par les Scheutistes, une congrégation internationale d’origine belge, est desservie par une trentaine de prêtres de différentes origines. 

 


La présence du Saint-Père représente, pour cette petite partie du peuple de Dieu, un signe de grande espérance et d'encouragement et, d'autre part, l'Église qui est en Mongolie, avec sa petitesse et sa marginalité, peut offrir un signe d'espérance pour l'Église universelle

avait noté la Salle de presse du Saint-Siège lors du dévoilement, le 6 juillet, du programme de ce voyage. 

 

Découvrez le témoignage de Prosper Mbumba, scheutiste, prêtre d'origine congolaise ayant été missionnaire en Mongolie de 2010 à 2018 ici. 

 

Visite d’Etat et visite apostolique

La présence missionnaire en Mongolie était une demande de son jeune gouvernement, dès son accès à l’indépendance après la chute du mur de Berlin. Cependant, les séquelles du communisme russe jumelées avec un nationalisme tenace rendent parfois la proclamation de l’Evangile davantage exigeante. 
Le renforcement de la coopération bilatérale entre le Saint-Siège et la Mongolie est donc inscrit dans l’agenda du Saint-Père.

Pour le bien être de cette Eglise, que le Vatican reconnait ‘‘marginalisée’’, le Pape rencontrera tour à tour le président de la république, le président du parlement et le premier ministre mongols. 


Le Vatican rejette l’idée d'un voyage à motivation ‘géopolitique’, quand bien même la Mongolie est enclavée entre la Chine et la Russie. Il est à noter que la géopolitique avait néanmoins joué un rôle dans l’annulation du voyage du Pape Jean-Paul II dans ce pays en 2003. 

 

Un voyage sous le signe de l’Espérance


Le message qu’amène le Pape François est d’avance révélé dans la devise de ce voyage : espérer ensemble.

 

Cette visite est un honneur pour nous catholiques. Et nous espérons qu’elle va renforcer notre foi dans le Christ.

confie Agathe, une catholique engagée de la paroisse Miséricorde Divine dans la cité de Erdenet. 


Le Saint-Père a à cœur le besoin de renforcer l’unité avec les autres religieuses présentes en Mongolie, dont le Bouddhisme. Dans ce souci, un culte œcuménique et interreligieux sera célébré dimanche à dix heures. 

 

Une première


Déjà en 1862, avec les Scheutistes, le peuple mongol est entré en contact avec la foi catholique mais seulement dans la partie dite de Mongolie intérieure (une région restée chinoise). Ce n’est qu’en 1992 que la république de Mongolie (extérieure) a reçu la foi catholique. Et c’est la toute première visite d’un Pape dans ce pays de la steppe.

 

Découvrez le témoignage de Prosper Mbumba, scheutiste, prêtre d'origine congolaise ayant été missionnaire en Mongolie de 2010 à 2018 et ordonné en 2012. 

 

Quelques mots sur l'auteur de cet article

Le père Mbumba est à l'origine de la création de la paroisse d'Erdenet en 2016, une ville située à 380 kms au nord de la capitale mongole, Oulan-Bator. 

Prosper Mbumba à Erdenet

 

Prosper Mbumba, revenu depuis lors au Congo, est actuellement en stage à RCF Liège dans le cadre de son stage de dernière année de bachelier en journalisme. 

 


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don