Accueil
Le pape François aux JMJ : que retenir de ses premières prises de parole ?
Partager

Le pape François aux JMJ : que retenir de ses premières prises de parole ?

Un article rédigé par Philippe Lansac, Odile Riffaud - RCF, le 4 août 2023  -  Modifié le 4 août 2023
JMJ de Lisbonne 2023 Que retenir des discours du pape François ? Analyse du vaticaniste Loup Besmond de Senneville

Depuis son arrivée au Portugal, le pape François a prononcé plusieurs discours. Il a interpellé la "vieille Europe" devant les autorités du pays, il a tenu des propos de soutien devant le clergé local et s'est adressé aux jeunes lors de la cérémonie d'accueil. Que retenir de ses premières prises de parole ? Analyse.

Arrivée du pape François pour la cérémonie d'accueil au parc Édouard-VII, à Lisbonne, le 03/0/2023 ©JMJ Lisboa 2023 Arrivée du pape François pour la cérémonie d'accueil au parc Édouard-VII, à Lisbonne, le 03/0/2023 ©JMJ Lisboa 2023

 

Depuis son arrivée à Lisbonne, le pape François a prononcé plusieurs discours dont un devant les autorités portugaises, une homélie devant le clergé local et enfin un discours touchant adressé aux jeunes lors de la cérémonie d'accueil. Que faut-il retenir de ses discours ? Analyse de Loup Besmond de Senneville, le correspondant permanent du quotidien La Croix au Vatican. Il est de tous les voyages du pape et fait partie du petit pool des journalistes invités à le suivre dans l’avion lors des déplacements du souverain pontife. Il suit aussi de très près les prises de parole du pape.

 

 

 


 

LES JMJ DE LISBONNE, UN ÉVÉNEMENT À SUIVRE EN DIRECT SUR RCF

Proposées par l'Église catholique, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) rassemblent plus d’un million de jeunes du monde entier. Près de 40.000 Français sont attendus du 1er au 6 août à Lisbonne, c'est la troisième plus grosse délégation. RCF, avec Radio Notre-Dame, se mobilise pour vous faire vivre ces temps de prière, de fête et de partage.

> En savoir plus

 



 

 

Une Église ouverte à tous : le message fort de ces JMJ 2023

 

"Todos, todos, todos…" Ces sont les mots que le pape François a fait répéter à la foule, ce jeudi après-midi lors de la cérémonie d’accueil. Son message qu'il a voulu faire passer : "Il y a de la place pour tous dans l’Église." "C’est quelque chose qu’il répète depuis le début du voyage, depuis le début du pontificat, souligne Loup Besmond de Senneville, mais qu’il a remartelé depuis le début du voyage." Et tout porte à croire, selon le journaliste, que "c’est quelque chose qui va marquer ces JMJ, qu’on va retrouver sans doute dans d’autres discours".

 

 

 

Aux JMJ, une jeune génération inquiète de son avenir

 

Lors de cette cérémonie d’accueil, le pape a aussi "voulu répondre à une génération inquiète", selon le vaticaniste, pour qui c’est là un "fil rouge" des JMJ. Si les jeunes adultes ont l’âge de se poser des "questions existentielles", admet-il, ce sont aussi des jeunes qui "sont dans une époque où l’environnement est source d’inquiétude", souligne Loup Besmond de Senneville, "c’est aussi la première génération post-pandémie" et "une génération marquée par les guerres - la guerre en Ukraine mais pas seulement, il y a des guerres partout dans le monde…" Le correspondant de La Croix a d’ailleurs remarqué que durant la cérémonie au parc Édouard-VII, situé non loin de l’aéroport, des avions survolaient "toutes les trois minutes" le pape et la foule des pèlerins. "Ça faisait comme un rappel des défis qui les attendent..."

 

 

 

La "vieille Europe" vivement interpellée

 

La veille, le pape a prononcé son tout premier discours à son arrivée au Portugal. Comme à son habitude, il s’est adressé en premier lieu aux autorités politiques, civiles et diplomates. Pour le vaticaniste c’est ni plus ni moins qu’une "interpellation de l’Occident de l’Europe, qu’il a voulu lancer". "Le pape, observe Loup Bespond de Senneville, il secoue souvent la vieille Europe dont il estime qu’elle est riche, quelle a un héritage culturel historique immense. Il estime qu’au fond l’Europe c’est un peu une enfant gâtée qui a oublié d’où elle venait." 

 

 

 

Le clergé portugais soutenu et encouragé

 

Le soir de son arrivée à Lisbonne, le pape a célébré les vêpres avec l’Église locale. Il a prononcé une homélie sur l’évangile de Luc et le passage de la pêche miraculeuse. "Parfois il peut être dur, le pape, parfois il peut dire aux prêtres et aux évêque : Sortez de vos églises et de vos presbytères ouvres les portes… Là, il a eu plutôt un message d’encouragement", note Loup Besmond de Senneville. Il a surtout dit aux catholiques du Portugal – mais aussi à tous les catholiques d’Occident, souligne le vaticaniste : "Ne vous découragez pas ! La déchristianisation, la sécularisation… tout ça, ça nous frappe, parfois on a l’impression de remonter des filets qui sont vides et on est déprimés, on est comme les apôtres qui remontent leurs filets vides. Ne descendez pas de la barque, ne vous découragez pas..."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don