Accueil
Le National à pétanque de Cholet est de retour à La Meilleraie ce week-end
Partager

Le National à pétanque de Cholet est de retour à La Meilleraie ce week-end

Un article rédigé par Marion Bastit - RCF Anjou, le 18 février 2022  -  Modifié le 10 janvier 2024

1 200 joueurs de toute la France disputeront le National à pétanque de Cholet ce week-end, dont trois champions du monde en titre. En attendant les stars, les boulistes de Maine-et-Loire ont disputé le concours départemental jeudi à La Meilleraie. Reportage.

Jeudi 17 février 2022, 200 triplettes ont disputé le concours départemental de pétanque à La Meilleraie à Cholet. ©RCF Anjou Jeudi 17 février 2022, 200 triplettes ont disputé le concours départemental de pétanque à La Meilleraie à Cholet. ©RCF Anjou

Annulé l’an dernier, le National à pétanque de Cholet est de retour cette année, du 17 au 20 février 2022. Ce week-end, 400 équipes de toute la France s’affronteront au parc de La Meilleraie, où 5 000 à 8 000 spectateurs sont attendus.

 

Il y aura du beau monde, puisque trois des quatre champions du monde en titre seront présents : Philippe Quintais, Philippe Souchaud et Dylan Rocher. Il faut dire que ce tournoi est qualificatif pour les Masters 2023.

 

Terrain de pétanque géant

 

En attendant les stars, jeudi 17 février, c’étaient les joueurs de Maine-et-Loire qui disputaient le concours départemental des 55 ans et plus. 200 équipes, 600 boulistes en tout, se sont affrontés tout au long de l’après-midi.

 

Le sol couvert de gravier, le parc de la Meilleraie s’est changé en terrain de pétanque géant. Le bruit des boules qui s’entrechoquent se mêle aux encouragements : « Allez Michel, on compte sur toi ! »

 

"S'amuser et voir du monde"

 

Maillot vert aux couleurs du club de Jallais, Philippe joue sa première partie. « Je viens d’être à la retraite, donc j’ai beaucoup plus de temps, c’est pour ça que j’ai signé au club de Jallais, pour passer des bons moments conviviaux », explique-t-il. C’est la première fois qu’il participe au National de Cholet. « C’est surtout pour m’amuser et voir du monde. »

 

Les joueurs jouent en triplette, des équipes de trois. Ils ont deux boules chacun, qu’ils lancent à tour de rôle en direction du but. C’est le nom du cochonnet dans la pétanque sportive. 

 

C'est la première équipe qui arrive à 13 points qui remporte la partie. ©RCF Anjou

 

« J’essaie de placer ma boule le mieux possible, comme mon collègue vient de faire là, montre Philippe, au plus près devant le but. Bon, là il n’a pas le point, mais il faut être juste devant, surtout ne pas dépasser le but. »

 

Une partie en 13 points

 

A la fin de la mène, quand les six joueurs ont lancé leurs boules, c’est l’heure de compter les points. Lors du dernier tir, la boule de l’équipe adverse éjecte celle des Jallaisiens. « Bravo ! 10 et 3, ça fait 13 ! »  

 

C’est la première équipe qui arrive à 13 points qui gagne la partie, Jallais a donc perdu. Philippe reste optimiste : « Il n’y a plus qu’à gagner la deuxième partie maintenant ! Après le premier échec, on va essayer de faire mieux. »

 

"Le principal, c'est de prendre du plaisir !"

 

Sur le terrain voisin, le club de Beaupréau vient lui aussi de perdre face à Beaucouzé. Une défaite sur le fil, sur un score de 13-12, qui n’entame pas la bonne humeur de Gérard. « On aurait pu gagner, mais ils ont été meilleurs que nous dans la dernière mène, tant mieux pour eux ! »

 

Quand on lui demande son secret pour gagner, Gérard éclate de rire. « C’est d’être meilleurs que les autres, puis de finir à 13 avant eux ! On n’a pas de secret, on joue au mieux et puis voilà. Des fois on est dedans, des fois on l’est moins, mais le principal, c’est de prendre du plaisir ! »

 

15 kilomètres de marche

 

Ce week-end, on rentre dans le dur de la compétition. « C’est vraiment sportif, assure Patrick Croizer, le président de l’association du National de Cholet. Celui qui commence à 8 h et qui finit à 23 h, il peut avoir fait 15 kilomètres en piétinant ou en marchant, et avoir lancé 3 tonnes de boules !  »

 

« Pour le haut niveau, il faut quand même être prêt physiquement, parce que c’est long, souligne-t-il. C’est surtout la concentration, parce que quand on joue contre des équipes de très haut niveau, il faut que les joueurs restent concentrés en permanence. »

 

Des parties de deux heures et demie

 

Le concours national de pétanque de Cholet débute samedi 19 février à 8 h. Dimanche, les quarts de finale auront lieu à 10 h, les demi-finales vers 14 h et la finale vers 16 h 30.

 

« Ce sont des horaires indicatifs, précise Patrick Croizer, car une partie peut durer un quart d’heure comme deux heures et demie, quand c'est serré et que ça se joue point par point. »

Reportages Le National à pétanque de Cholet est de retour ce week-end à La Meilleraie
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don