Accueil
“Le Mur des Saveurs” s’installe à Sommesous et vend des produits locaux
Partager

“Le Mur des Saveurs” s’installe à Sommesous et vend des produits locaux

Un article rédigé par Christopher Fausten - RCF Cœur de Champagne, le 5 décembre 2022  -  Modifié le 6 décembre 2022

Inauguré le 10 novembre 2022, “Le Mur des Saveurs” propose à Sommesous des produits locaux, jour et nuit, grâce à des casiers automatiques. “Une joie immense” de retrouver un commerce de proximité en milieu rural.

Pamela Gallois, présidente, et Pauline Chenet, directrice de la société “Le Mur des Saveurs” Pamela Gallois, présidente, et Pauline Chenet, directrice de la société “Le Mur des Saveurs”

Après un an de création, deux couples d’amis de Sommesous et d’Haussimont lancent leur propre société : Le Mur des Saveurs. “Tout est parti du confinement, une période où il était difficile de s’alimenter près de chez nous. Il fallait faire plus de 30 kilomètres et rédiger une attestation. Du coup, on a commencé à consommer dans des casiers autour de chez nous, c'est-à-dire plus près que d’aller à Châlons-en-Champagne qui est à 27 kilomètres d’ici. On a compris qu’il y avait un réel besoin ici. A Sommesous, il y a des personnes qui n’ont pas de famille, n’ont pas les moyens de se déplacer et des personnes âgées sans permis. De plus, lorsqu’on voulait faire une soirée entre amis, souvent on n’avait pas ce qu’il fallait” explique la présidente, Pamela Gallois, accompagnée de sa directrice, Pauline Chenet.

 

Depuis son lancement, Christine et Claude font leurs courses au "Mur des Saveurs"

 

Ouvert jour et nuit, ce “Mur des Saveurs”, installé au bord du rond-point à Sommesous de la RN77 et RN4, propose des produits alimentaires frais ou cuisinés (lait, jus de pomme, yaourts, légumes, viande) pour le plus grand bonheur des consommateurs. “On sait d’où ça vient, ce sont des produits naturels et locaux [...] c’est moins loin, un bon dépannage, surtout au prix du gasoil en ce moment" témoignent Christian et Claude, un couple d’une soixantaine d’années habitant à Haussimont (à 2 kilomètres de Sommesous). Avec sourire et soulagement, ce couple marnais profite d’une matinée à la fraîche pour récupérer quelques produits “Des endives, du boudin blanc [...] il y a de la raclette ? Oui, ce sera de l’avance pour ce week-end. Du coup je vais aussi reprendre des carottes [...] C’est le casier combien pour les carottes ? Le 2 ! C’est bon, on paye ?”. Ainsi la commande et le paiement réalisés que les casiers s’ouvrent dans la foulée “Ah mon p’tit boudin !” dit Claude en rigolant. Martine, 60 ans de Sommesous, se réjouit mais avec son franc parlé, d’avoir près de chez elle des produits locaux “je préfère payer un peu plus cher pour manger des produits locaux et de qualité que bouffer de la merde”. 

 

Une chambre froide est installée derrière les 60 casiers

 

Inauguré le 10 novembre dernier, “Le Mur des Saveurs” est un vrai défi pour les associés “Il faut donner pour recevoir. Nous avons acheté un terrain de 1 700 m2. Nous avons installé un bâtiment en bois dans lequel se trouve le mur réfrigéré de 60 casiers et un écran tactile. On y trouve des fruits, légumes, produits laitiers, plats cuisinés, de la viande et des paniers avec tous les ingrédients pour faire son propre plat. Nous avons 15 fournisseurs venant du département de la Marne et de l’Aube. Lorsque nous recevons les produits, nous les stockons dans une chambre froide juste derrière les casiers” décrit la présidente. Grâce à la technologie, le mur se remplit au fur et à mesure “Nous avons une application qui nous avertit à distance lorsqu’un client est venu acheter nos produits. Cela nous permet de revenir dans les 20 minutes pour remettre d’autres produits dans les casiers”. Concernant le côté tactile, les clients s’adaptent facilement malgré la frilosité des séniors.

 

Le maire, Jean-Pierre Colpin, nous raconte avec sourire l’année exceptionnelle pour sa commune : “C’est une joie immense d’avoir ces deux couples qui ont voulu installer un commerce. En faisant une petit check-list, j’ai une dizaine des gens qui se sont mis à leur compte, sur les derniers mois à Sommesous. On a par exemple des apiculteurs, une magnétiseuse, une esthéticienne à domicile, une auto-école [...] c’est vrai qu’on s’aperçoit que Sommesous se dynamise, se redynamise”. Alors que le mot “désert” est souvent évoqué, surtout dans le monde rural, le maire reste optimiste : "1000 emplois vont être créés à la zone industrielle de Vatry (à 8 kilomètres en direction de Châlons-en-Champagne). On espère profiter de cet élan pour redynamiser notre commune”.  Christine, autre habitante à Sommesous, se réjouit du dernier concept implanté  : “J’espère que le concept va attirer d’autres commerces”. Un vœu déjà exaucé puisque début décembre, un kiosque à pizza sera installé juste à côté.


Le commerce de proximité sort plutôt gagnant de la crise sanitaire. 

Près d'un Français sur deux estime que ce type de commerce a renforcé sa relation avec lui, selon une étude Odoxa. Dans le Grand Est, en 2018, 39 % des habitants résident dans une commune rurale selon l’Insee. Depuis la Covid-19, certains habitants ont quitté la zone urbaine pour s’installer en zone rurale grâce à l’évolution du télétravail. A Sommesous, commune de 500 habitants située au sud de la Marne entre Sézanne et Vitry-le-François, les habitants ont très peu de commerces de proximité : boulangerie, une poste (rattachée à la mairie) et une auto-école.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don