Accueil
le malaise des policiers
Partager

le malaise des policiers

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 30 juin 2021
Depuis 15 jours, les manifestations contre le racisme et les violences policières se succèdent en France. La pression est forte et les réactions parfois maladroites envers les policiers.
podcast image par défaut

Une trahison par leur ministre de tutelle

A tel point que, pourtant soumis à un droit de réserve, les policiers ont eux-aussi décidé d’exprimer leur colère dans la rue. En marge des manifestations contre le racisme et les violences policières, les déclarations du ministre de lIintérieur n’ont fait qu’attiser la colère des policiers. Christophe Castaner a successivement annoncé la semaine dernière la fin de l'utilisation de la technique d'interpellation dite "d'étranglement" ou encore la suspension de tout fonctionnaire en cas de "soupçon avéré" de racisme. Ces déclarations ont mis le feu aux poudres dans les rangs des forces de l’ordre jugées trahies par leur ministre de tutelle. 

Dimanche soir, Emmanuel Macron a voulu apporter un soutien sans réserve aux forces de l’ordre. Le chef de l’Etat a tenté d’apaiser la colère sourde des policiers, des gendarmes, et des CRS. Des mots certes importants pour l’institution qui attend désormais une reconnaissance par des actes concrets. L’UNSA Police, comme d’autres syndicats, demandent à être reçus par Emmanuel Macron.
 

Un moral au plus bas dans la police

Ils réclament des actes concrets, de la reconnaissance. Il faut dire que dans les rangs de la police, le moral est au plus bas. Les policiers sont fatigués, épuisés d’être en première ligne. Le Livre blanc qui doit être présenté dans les semaines qui viennent doit être l'occasion de construire une nouvelle police, plus citoyenne, plus humaine, au service de l'ensemble de la population.

Dans ce contexte de crise, le rôle des  aumôniers de la police prend tout son sens. Ces aumôniers sont en lien avec les médecins, les psychologues, les assistantes sociales de la police et tous font le même constat. Les policiers s’interrogent de plus en plus sur le sens même de leur mission. Alors le rôle des aumôniers, c’est justement de les aider au quotidien à assumer sereinement leur mission, comme le rappelle le père Denis Chautard est aumônier catholique de la préfecture de police de Paris.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don