Accueil
Le jury œcuménique regarde Cannes avec la recherche de vérité, de salut et de pardon

Le jury œcuménique regarde Cannes avec la recherche de vérité, de salut et de pardon

Un article rédigé par Stevelan Chaizy-Gostovitch - RCF, le 23 mai 2022  -  Modifié le 9 janvier 2024
Le dossier de la rédaction Cannes : prix du jury oecuménique

Le jury œcuménique regarde les 21 films en compétition de ce Festival de Cannes et recherche celui qui se rapproche des valeurs chrétiennes. 

Le jury accompagné de Mgr Touvet à Cannes - Photo RCF Le jury accompagné de Mgr Touvet à Cannes - Photo RCF

Le dimanche du milieu du Festival, c’est la messe, à 80 mètres du Palais des Festivals. C’est aussi l’heure du culte à 100m de là pour les protestants. Mais qui est le jury ? Waltraud Verlaguet est la présidente de cette année. Médecin généraliste de formation, Waltraud Verlaguet a étudié la théologie. Elle a fondé en 2003 le Ciné-Festival en Pays de Fayence dans le Var. Elle est rédactrice en chef de la revue Vu de Pro-Fil. 


Voir un panorama du monde


Elle est entourée de cinq membres. Monique Béguin participe à l’organisation du jury œcuménique à Cannes depuis 1994, en tant que membre fondatrice, puis présidente de Signis-Cannes. Elle nous explique que Cannes ce n’est pas que le tapis rouge. “Ce qui est remarquable à Cannes, c’est que l’on peut voir un panorama du monde” explique celle qui va voir 21 films dans cette quinzaine. 


Autre membre du jury, Irina-Margaret Nistor a travaillé pour la télévision et la radio roumaine. Actuellement responsable d’une émission radio sur le cinéma, elle tient, en parallèle, une chronique pour le site adevarul.ro elle nous explique ce qui se joue pour elle lorsqu’elle regarde un film. “C’est une responsabilité énorme parce que c’est un point de vue de critique de cinéma et aussi toutes les valeurs que l’on veut montrer” explique Irina-Margaret qui rajoute: “choisir un film que je peux recommander”. 


Les autres membres du jury

 

Praxedis Bouwman des Pays-Bas, Journaliste de formation, a travaillé pour plusieurs stations de radio publiques aux Pays-Bas, puis aux Antilles. Depuis 2000, elle est engagée dans l'Église évangélique luthérienne. Dieter Adler arrive d’Allemagne. Il est pasteur de l'Église luthérienne de Bad Münder en Basse-Saxe. Depuis 2019, il est coordinateur des jurys Interfilms. Mariola Marczak de Pologne a été rédactrice en chef de la revue Media-Culture-Social Communication. Elle est membre de différents jurys œcuméniques ou SIGNIS.  Le jury remettra son prix ce samedi 28 mai, jour de clôture du festival de Cannes. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don