Accueil
Le double combat de Signes: les décharges illégales et l'agriculture
Partager

Le double combat de Signes: les décharges illégales et l'agriculture

Un article rédigé par Melchior Gormand,Florence Gault,Audrey Souriau - RCF,  -  Modifié le 31 janvier 2020
RCF s'est rendu à Signes, dans le Var. Une ville au symbole fort, après la mort du maire, Jean-Mathieu Michel, renversé par un camion qui venait décharger des gravats illégalement.
RCF RCF

Décharges illégales, attention danger !

Le 5 août dernier. Jean-Mathieu Michel, le maire de Signes, tombe sur deux employés de travaux publics qui viennent de déverser des gravats illégalement sur un terrain privé de la commune. Le maire accompagné de trois personnes leur demande de récupérer ces matériaux puis d’attendre la police municipale qui vient les verbaliser.

En manœuvrant, la camionnette heurte l’élu, qui décède sur les lieux. Le conducteur est mis en examen pour homicide involontaire deux jours plus tard. Cet événement dramatique a permis de faire entendre le malaise des élus locaux. Focus dans cette émission sur la problématique des décharges illégales. Un sujet hautement sensible. 

La mort du maire de Signes a permis de mettre en lumière le malaise des élus. De nombreux maires ont par la suite fait part de la montée des incivilités, voire des agressions à leur encontre. A tel point que le Sénat a envoyé un questionnaire aux 35.000 maires de France pour qu’ils témoignent des risques encourus dans l'exercice de leur mandat. Dans le Var, au delà de ces conditions difficile d’exercice, cet événement tragique a mis en lumière l’épineux dossier des décharges illégales.

Dans le Var (comme dans le reste de la France d’ailleurs), même si les maires disposent d’un pouvoir de police sur leur territoire dans le cadre d’activités commerciales menées par des entreprises, les communes, mais aussi les associations et les riverains semblent démunis face à ce phénomène. Le cas le plus emblématique dans le Var, c’est évidemment celui de la décharge dite de la Capucine. 

Pour mieux lutter contre ce phénomène, certaines communes ont mis en place des "pièges photos", comme dans l'agglomération de Draguignan. L’idée c’est de prendre les délinquants sur le fait, en relevant leur plaque d'immatriculation. 250 appareils installées en trois ans sur 23 communes. l’an dernier plus de 1600 PV dressés. Avec une nette diminution des dépôts sauvages.
 

Quel avenir pour l'agriculture ?

En 10 ans, un quart des exploitations agricoles ont disparu. Les chefs d’exploitation sont deux fois moins nombreux qu’il y a trente ans. Et désormais la plupart de ces exploitations sont situées dans des pôles urbains ou à proximité de ceux-ci, dans l’espace sous forte pression de l’urbanisation.

Dans le Var, l'agriculture c'est surtout la viticulture. La Chambre d’agriculture du Var recense 4.410 exploitations agricoles dont plus de la moitié dans la viticulture. De plus en plus de grands groupes investissent dans le vin, ce qui fait flamber les prix. Le groupe LVMH a ainsi racheté l’un des 18 crus classés de Provence : le château du Galoupet à la Londe les Maures pour 30 millions d’euros. 

La chambre d’agriculture du Var a lancé un plan de conquête et de reconquête agricole pour libérer des terres en friches ou des espaces naturels forestiers. Pas moins de 10 000 hectares. C’est l’estimation des surfaces nécessaires au développement de l’agriculture varoise sur les dix prochaines années.

Mais le Var, ce n'est pas seulement le vin. Certains jeunes agriculteurs tentent aussi de lancer des exploitations nouvelles, originales, à l'image de Vincent et Blandine Arcusa, paysans et boulangers à la fois. Focus enfin sur une initiative des producteurs bio du GIE Epi de Blé, qui ont lancé à Saint Maximin leur fabrique c ollective d'aliments pour volailles.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don