Accueil
Le don du sang délaissé par les habitants des Hauts-de-France
Partager

Le don du sang délaissé par les habitants des Hauts-de-France

Un article rédigé par Clémentine Dautigny - RCF Hauts de France, le 8 janvier 2024  -  Modifié le 9 janvier 2024
3 questions à • RCF Hauts de France Don du sang : un manque de donneurs dans les Hauts-de-France

Comme chaque année en janvier, les dons du sang se font rares alors que les fêtes de fin d’année sont propices à la solidarité. Dans la région les inondations ont impacté les collectes de fin d'année. L'établissement français du sang lance donc un nouvel appel aux dons.

Photo : José Gil Photo : José Gil

C’est un phénomène récurrent depuis quelques années maintenant : les donneurs s’absentent des centres de collectes à la fin de l’année. Et cela inquiète les associations et professionnels de la santé. « Cela est dû aux épidémies saisonnières de gastro-entérites et les virus grippaux hivernaux », nous explique Nathalie Delemer, responsable régionale des prélèvements pour l’Etablissement Français du Sang. Une absence plus prononcée dans notre région.

 

Cette année, cela est accentué par les intempéries et les inondations dans le Pas-de-Calais. « Ça empêche beaucoup de personnes de se déplacer jusqu’aux centres de collecte », constate Nathalie Delemer. Les associations appellent tous les donneurs à se rendre sur les lieux de collecte. Un millier de dons sont nécessaires chaque jour dans les Hauts-de-France.

 

Donner son sang, un geste simple qui sauve des vies

 

Pour donner son sang, il suffit de se rendre sur l’un des nombreux points de collectes comme les maisons du don réparties dans la région, ouvertes quotidiennement. Il existe également plusieurs collectes mobiles organisées tous les jours. Pour être donneur, il faut avoir entre 18 et 70 ans et être en bonne santé. Les globules rouges prélevées dans le sang permettent de soigner de nombreuses maladies, comme les anémies, mais aussi les maladies chroniques, notamment celles du sang. Le plasma est lui utilisé afin de fabriquer certains médicaments, comme les immunoglobulines, en très fortes tensions.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don