Accueil
Le diocèse de Bourges se met à la quête "connectée"
Partager

Le diocèse de Bourges se met à la quête "connectée"

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 10 février 2023  -  Modifié le 8 janvier 2024
3 questions à (Berry) Le diocèse de Bourges se met à la quête électronique

Pas de monnaie sur vous au moment de la messe du dimanche ? Depuis le 22 janvier dernier à la cathédrale, vous pouvez faire un don avec votre carte bleue. La quête sans contact devrait se développer progressivement dans le diocèse.

Le panier connecté HEOH. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Le panier connecté HEOH. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

L'Église se met à la page ! La quête électronique s'installe peu à peu dans les diocèses du pays. L'entreprise HEOH a développé un panier connecté, après un appel d'offres de la Conférence des Évêques de France. Cette méthode est testée en ce moment à la cathédrale Saint-Étienne. Si vous n'avez pas de monnaie sur vous au moment de la quête, il suffit de dégainer votre carte bleue, le fonctionnement est très simple : « Vous avez un panier de boulanger de la quête normale, avec dessus un petit chevalet sur lequel est installé un terminal de paiement » détaille Pascal de Lambertye, trésorier de la paroisse Saint-Guillaume et membre du Conseil diocésain pour les affaires économiques. « Il est programmé avec un certain nombre de montants préétablis. Le donateur choisi le montant et pose sa carte sur l'appareil... Et en quelques secondes, l'opération est transmise aux banques. »


Une manière d'augmenter les dons ?


Un panier mixte où il reste possible de faire un don en argent liquide. La quête électronique était plébiscitée notamment par les jeunes, et pourrait permettre d'augmenter les dons : « On a constaté que, pour les dons avec les cartes, on est à peu près à 6 euros, contre entre 2 et 5 euros avant. C'est un peu supérieur à ce que nous avions l'habitude d'avoir... donc je pense que c'est un bénéfice pour l'Église » se réjouit le père Stéphane Quessard, curé de la cathédrale. Une nouveauté qui a mis du temps à arriver : « La majorité des gens sont quand même des personnes âgées qui ont encore le réflexe de mettre la main au porte-monnaie, et pas forcément à leur carte bancaire. De plus en plus de cathédrales de France mettent en place ce système, je pense que ça va s'étendre dans les mois qui viennent. »

 

Pascal de Lambertye et le père Quessard © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


Une situation financière mauvaise


Augmenter les dons, l'Église en a bien besoin... En Berry, la situation financière n'est pas bonne et s'aggrave chaque année : « Le denier de l'Église est trop faible » constate Pascal de Lambertye. « Le diocèse ne couvre même pas les dépenses de salaires des prêtres ! C'est une situation qui ne peut pas durer, il faut que les chrétiens, s'ils veulent des prêtres, s'ils veulent une Église vivante, donnent au denier de l'Église, et apportent pour partager à la quête. Lorsqu'on est passé à l'euro, on avait donné comme indicatif, 2 euros pour le montant de la quête... Mais c'était il y a 20 ans ! 2 euros aujourd'hui, c'est insuffisant, maintenant, il faudrait un don de 4 ou 5 euros. »


Les paniers connectés devraient être étendus aux paroisses de Châteauroux et du Blanc dans les prochaines semaines.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don