Accueil
L'Atelier Agile innove avec la production textile à la demande et en 7 jours
Partager

L'Atelier Agile innove avec la production textile à la demande et en 7 jours

Un article rédigé par anne henry - RCF Hauts de France, le 6 mai 2022  -  Modifié le 6 mai 2022
3 questions à • RCF Hauts de France Atelier Agile : la production textile à la demande et en 7 jours

Ce nouveau modèle économique est défendu par une jeune entreprise roubaisienne L'Atelier Agile et financé par de grands donneurs d’ordre comme Blancheporte, Lemahieu ou ÏDGroup. Son directeur général Guillaume Aelion nous révèle les coulisses du projet.

Atelier de confection de l'Atelier Agile Crédit RCF Hauts de France Anne Henry Atelier de confection de l'Atelier Agile Crédit RCF Hauts de France Anne Henry

« Pour une commande de 1000 robes, au lieu de les produire d’un coup et d’attendre la commande suivante, nous concevrons, couperons et imprimerons 100 robes en sept jours, que nous renouvellerons dès qu’elles seront vendues. Ce système en flux-tendu permet aux marques de mode et linge de maison d’avoir moins de stocks, de réduire les invendus et de permettre des sur-ventes en cas de succès d’un produit. » explique Guillaume Aelion qui vient de recevoir 4 massives machines de production le 4 mai dernier, pour lancer la production dès l'été 2022.

Cette prouesse technique s’appuie sur le numérique avec une conception 3D, transmise directement aux machines de production. Et au lieu d’acheter la matière première modèle par modèle, l’Atelier n’acquiert que du tissu écru  - en maille, en chaîne & trame …. - afin de mutualiser les achats. Chaque produit sera ensuite conçu à partir de ce catalogue de matières et personnalisé grâce aux couleurs et motifs.

 

Enjeu de compétitivité

Pour les marques, l’intérêt de solliciter l’Atelier Agile est aussi de réduire les coûts de transport, l’impact carbone et de participer à la relocalisation industrielle textile française. Tout l’enjeu sera ensuite de rendre les produits aussi compétitifs et attractifs que ceux venant d’Asie : « cela passera par une stratégie marketing pour valoriser des produits Made in Roubaix. Mais cela ne pourra jamais remplacer 100% de la production asiatique des clients ; c’est un modèle hybride que nous proposons. » comme le souligne Guillaume Aelion convaincu que le secteur textile doit se réinventer.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don