Accueil
L'Académie de médecine recommande le port du masque obligatoire dès maintenant
Partager

L'Académie de médecine recommande le port du masque obligatoire dès maintenant

Un article rédigé par Florence Gault,Clément Moutiez - RCF,  -  Modifié le 25 juin 2021
3 questions à L'Académie de médecine recommande le port du masque obligatoire dès maintenant
L'Académie de médecine préconise le port du masque obligatoire dès à présent et partout: en l'absence de vaccin contre le coronavirus, c'est le seul moyen pour éviter la transmission.
podcast image par défaut

Dès le jeudi 2 avril, l'Académie de Médecine préconisait le port du masque pour tous. Dans un communiqué du 22 avril posté sur Twitter, l'Académie de médecine recommande cette fois de ne pas attendre le déconfinement pour rendre le port du masque obligatoire. Explications du Pr Yves Buisson
 

L'Académie de Médecine veut des masques obligatoires dès maintenant et partout

Hier le gouvernement a annoncé la distribution de masques dès le 4 mai. Mais l'Académie de médecine recommande de ne pas attendre pour les porter. "Nous recommandons de les porter dans l'espace public et que tout le monde les porte", déclare Yves Buisson

Si le président de la République souhaite rendre le port du masque obligatoire dans les transports en commun, "les risques de transmission existent" aussi dans "les espaces confinés" tels que les "magasins" ou les "ascenseurs", rappelle le président du groupe Covid-19 de l'Académie nationale de médecine. Ces masques "ne protègent par la personne qui le porte mais les autres, ce sont des masques altruistes" mais "si tout le monde s'astreint à porter ce type de masques, la contamination devient quasiment impossible."
 

éviter une deuxième vague

Le dépistage de grande ampleur qui doit commencer dès le 11 mai, permettra d'en savoir plus sur la proportion de la population qui a été touchée par l'épidémie et d'avoir "des indications sur l'état de réception de la population si jamais le virus revenait sous forme de deuxième vague". Mais "plus il y aura de gens séronégatifs, plus le risque de voir revenir une deuxième vague sera élevé".

Tout faire pour éviter la transmission c'est à ce jour le seul moyen que l'on a pour empêcher la propagation de l'épidémie et éviter une seconde vague. Car, faut-il le rappeler, on n'a pas de vaccin contre le coronavirus. "Le vaccin, ce sera pour beaucoup plus tard, sûrement au moins dans un an."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don